Seconde manche du Championnat de France 2004 Supertourisme 1/10° électrique
à Beaumont-Monteux (F) 24-25/04/2004

Edité le 01/05/2004.
Réactualisé le 02/05/2004.
Textes et photos: Georges.

Le B.M.V.R.C. (Beaumont Monteux Voitures Radio Commandées, Ligue 09 Club 452), plus connue des adeptes du thermique, a accueilli cette seconde manche du championnat de France 1/10° Touring électrique, après avoir fait eu une première expérience en nationale électrique en 2002 avec la Coupe de France Espoir. Les bénévoles du club ont accueilli de manière sympatique les adeptes de l'électron et ont su écouter leurs doléances (réadaptation des essais du vendredi, pas exemple) et solutionner les problèmes rapidement (coupures de courant dues à un compresseur). Pour revenir aux essais du vendredi, les organisateurs avaient prévus des essais avec timing suivant les séries, mais à la demande des pilotes, ils sont devenus libres. Certes, celà ne fut pas toujours un exemple d'auto-discipline, mais, d'un autre côté, c'est encourageant, car les pilotes avaient vraiment envie de descendre des packs sur cette belle piste! Espérons que l'enthousiasme montré incitera les organisateurs à renouveller l'expérience en 2005!

La piste en bitume, tout-à-fait adaptée aux disciplines électriques (contrairement à ce qu'affirmaient certains esprits chagrins qui n'avaient pas vu la piste, et qui ne l'ont toujours pas vu), offre un développé de 278 mètres pour une largeur moyenne de 5 mètres. Malgré cette largeur, il n'existait qu'une trajectoire, très serrée, sous peine de voir s'évanouir le grip. Le circuit est beaucoup plus technique qu'il n'y parait et procure beaucoup de sensations.

Le podium, en dur, est placé en hauteur et accueille sans problème les 10 pilotes (largeur: 12m). Pour le reste, les infrastructures offrent tout ce qu'il faut, stands couverts en dur, buvette avec repas chauds ou froids, toilettes, une tribune naturelle pour les spectateurs, un parking pouvant accueillir des camping-cars...

Seulement 29 pilotes en catégorie "Sport" et 50 en "SuperSport", c'est peu et bien dommage, car la piste valait vraiment le détour. Les absents ont eu bien tort!

Le temps fut légèrement couvert le vendredi et le samedi, pour se réchauffer avec le soleil le dimanche, ce qui changea sensiblement le grip. Par contre, le vent fut très présent ces trois jours, donnant parfois une forte sensation de fraîcheur, et il avait une influence non négligeable sur le comportement des autos.

Un certain nombre de pilotes eurent des problèmes radio, qui ont été imputés aux lignes à hautes tensions passant au-dessus de la piste. Certains les solutionnèrent en appliquant les recettes habituelles, d'autres n'y arrivèrent pas.

Technique châssis:

Tamiya:

Le dernier châssis de la marque aux deux étoiles en a impressionné plus d'un. On savait qu'il marchait sur moquette, maintenant on sait qu'il marche aussi sur bitume. Pourtant, les recettes sont simples et connues, châssis rigide, trains roulants bien dessinnés et au guidage rigoureux, masses recentrées et abaissées, matériaux et conception réfléchis... En plus, le look est à tomber par terre. Seul bémol(s), une accessibilité moyenne à la transmission et un différentiel arrière assez exposé à la poussière. Le vieux truc de la protection à base de scotch devrait bien améliorer les choses.

Carpentier Jérôme, qui a detenu la pôle pendant un certain temps, utilisait des réglages assez étonnants, une garde au sol de 8mm à l'arrière et de 4mm à l'avant, des ressorts deux fois plus raides à l'avant qu'à l'arrière et surtout 3.5° de pincement par roue à l'arrière.

La Tamiya TRF415 de Carpentier Jérôme.

Bruno Guilbert avait sur son TRF415 des réglages plus "classiques", mais utilisait également énormément de pincement à l'arrière.

La Tamiya TRF415 de Bruno Guilbert.

Présence de plusieurs TB01 Evo3 SE (une version Evo4 est prochainement attendue), mais également d'un TA04 full options à châssis SSG aux mains d'Olivier Luzy, plus connu sur le circuit de la Tamiya Cup.

La Tamiya TA04 SSG d'Olivier Luzy.

X-Ray

Deux versions Factory étaient présentes dans les stands, dont celle de Dusart Alexandre, troisième en qualification en catégorie "Sport" et qui rate le podium de peu. Malheureusement, pas de photo de ce châssis (le responsable a été impitoyablement châtié pour cette faute impardonnable), mais un essai sera prochainement disponible sur ce site. La Factory adopte la plupart des modifications vues sur les châssis des pilotes officiels en fin d'année dernière (triangles courts, cellules allégées et avec nouveaux points d'ancrage, nouveaux supports d'amortisseurs, transmission allégée, pièces options made by Hudy...) Le châssis n'est malheureusement pas la version épaisse et rigide des pilotes officiels, mais le "gruyère" de l'Evo2. L'ensemble de l'auto semble robuste malgré le gros travail d'allègement réalisé et ce châssis semble posséder un excellent potentiel.

De plus en plus de T1 Raycer présents dans les stands. Un châssis économique et performant de boîte, apprécié également pour sa facilité.

Sur la voiture d'Aurélien Threhout, pôleman et vainqueur en catégorie "Sport", on notait l'utilisation de triangles courts.

La X-Ray T1-R Raycer d'Aurélien Threhout.

HPI:

Quelques Pro4 présentes ici dont celles de Teddy Tournois, qui avait monté sur la sienne des cardans en titane et des pistons d'amortisseur d'origine Square.

La HPI RS4 Pro4 de Teddy Tournois.

Team Losi:

Alors que la présence du châssis américain était en chute libre aux cours des derniers mois sur les circuits, la XXXS était présente en nombre surprenant ici.

Celle de Mille Laurent illustre le travail des pilotes GM sur leur auto. La barre d'accus est enlevée et le châssis retravaillé sur le côté droit pour l'alléger et pour recentrer les masses. L'accu est dorénavant fixé par du scotch armé.

Laurent Schnoebelen roule avec les centres de roulis relevés et avec des ressorts assez mous, sauf quand le grip fait défaut.

La Team Losi XXXS G+ de Mille Laurent.

Yokomo:

Bien que disponible commercialement, pas de CGM aperçue dans les stands. Seulement trois châssis nippons vus, dont celui de Hugo Ragaut.

La Yokomo MR4-TC SD d'Hugo Ragaut.

Schumacher:

La dernière Mi2 n'est pas très présente dans les stands, et la Mission 1 a pratiquement disparue.

Loïck Etienne signe la pôle avec la sienne et monte sur la seconde marche du podium en catégorie "SuperSport".

La Schumacher Mi2 de Loïck Etienne.

Laurent Alexandre gagne avec en catégorie "SuperSport".

La Schumacher Mi2 de Laurent Alexandre.

Team Associated:

La TC3, malgré ses indéniables qualités, se fait de plus en plus rare dans les stands. Sa remplaçante, pourtant annoncée, se fait attendre d'un point de vue commercial.

Les préparations châssis sont maintenant connues de tous (fraisage du châssis pour recentrer le pack, barre de renfort entre les deux cellules...)

Celle de Grégory Monchy, second sur le podium en catégorie "Sport" est quasiment d'origine.

La Team Associated TC3 Factory Team de Grégory Monchy.

Corally:

L'offre des options et des châssis commence à devenir touffue chez Corally. Cependant. la plupart des pilotes officiels laissent de côté les châssis de 2.5mm d'épaisseur pour ceux de 3.2mm.

Il existe maintenant, à notre connaissance, les châssis suivants:

  • le "Rear-Drive" 6, qui peut adopter les deux modes de transmission, la "Rear 2-Belts" ou la "Direct-Drive". Ce châssis est disponible en 2.5 ou 3mm d'épaisseur, avec sa platine correspondante. Fabien Valantin, quatrième en qualification en catégorie "Sport", adoptait la version "Direct-Drive" avec le châssis "Rear-Drive" 6 de 3.2mm.
  • le "Rear-Drive" 5+1, qui peut adopter les deux modes de transmission, la "Rear 2-Belts" ou la "Direct-Drive". Ce châssis est disponible en 2.5 ou 3mm d'épaisseur, avec sa platine correspondante. Olivier Goettelmann, second en finale B "Sport" en qualification, adoptait la version "Direct-Drive" avec le châssis "Rear-Drive" 5+1 3mm. Cyril N'Daye, Alexander Valente et Thomaes Benoît, par exemple, roulaient en mode "Rear 2-Belts" avec le châssis "Rear-Drive" 5+1.
  • le "Mid" 6, qui est disponible en 2.5 et 3mm, avec sa platine correspondante. Jérémy Delalondre roulait avec ce châssis en version 3mm.
  • le "Mid" 5+1, disponible en 2.5 ou 3mm d'épaisseur avec sa platine correspondante, qui semble la version la plus aboutie et la plus équilibrée (en 3mm, aux yeux de l'auteur de l'article). C'est cette version qu'utilisait Walter Pollet-Villard (épaisseur 3mm).

Signalons de nouvelles pièces Corally (triangles usinés en aluminium version courts ou longs, supports d'amortisseurs plus bas, set de ressorts "Silver") présentées par l'importateur français.

Prototypes:

Deux prototypes différents roulaient à cette seconde manche du Championnat de France:

  • l'intéressant prototype sur base HPI de Van Exterghem Gilles avec des cellules de Pro2 et de nombreuses pièces personnelles, présenté dans le reportage sur la manche du Havre.

  • le prometteur châssis piloté par Alban Truong, conçu par lui-même et Fabien Simonini. Le concept s'articule principalement sur le recentrage maximum des masses et sur une transmission mono-courroie. Par respect de la volonté des concepteurs, pas de photo de cette auto qui avait fait sa première grande sortie à la dernière LRP Cup. Ce prototype ne roule que depuis un mois et demi, mais les évolutions vont bon train.

Technique moteur:

Chez Corally, on notera la commercialisation de moteurs Corally "Black Series", qui se distinguent principalement par une cage avec plus d'aération et des variations au niveau du diamètre de fil. Pour l'anecdote, 100% des finalistes A en catégorie "Sport" utilisait le 17 tours Corally!

Philippe Vialla utilisait les nouveaux moteurs Trinity D6. On remarquera l'utilisation d'un rotor twisté, de nouvelles cages à quatre aimants, de charbons type P-94 plus gros que les standarts habituels, et l'utilisation sur certains bobinages de fils plats.

 Nouveaux moteurs Trinity D6.

Chez Integy, on signalera la sortie récente de moteurs basés sur les cages Reedy à quatre aimants.

Concernant Team Orion / Peak, une rumeur persistante fait état de la sortie prochaine d'une version plus économique (moulée) de la tête V2, destiné dans un premier temps au marché des moteurs formats imposés (27, 23, 19 et 17 tours). A confirmer!

Technique accus:

Philippe Vialla présentait également des packs GP3300 avec gaine spécifique "Zebra" EPIC.

Pack EPIC.

Technique carrosseries:

Pour cette course, il fût décider de garder la liste EFRA sortie avant la première manche du Havre. Une nouvelle liste EFRA, frôlant le ridicule par son manque de choix, était en effet sortie peu avant cette dernière manche.

On trouvait ainsi une écrasante majorité de carrosserie Protoform (les plus facilement disponibles de la liste), avec prinicipalement des Stratus 1, quelques Vectra (souvent jugée moins directive que les dernières productions de Stratus) et de plus rares Alfa 156.

Technique pneus/inserts:

En catégorie SuperSport, la grande majorité des pilotes ont utilisé des Sorex 28, très peu ont passé les 32. En inserts, une écrasante majorité de Sorex Medium B, plus rarement C (les plus épais étant les A, les C étant ceux qui offrent le plus d'air-gap), des Echo rouge (des High Pressure Medium semble-t'il). Certains ont fait des essais assez infructueux avec des Sorex A, des Corally roses, etc. Certaines références Yokomo étaient également appréciées. Peu de personnes traitaient en SuperSport, sinon au Tire-Tweak Trinity.

En Sport, en général, les pilotes ne traitaient pas. Difficile de dégager une tendance, mais il semblerait que la combinaison Soft à l'arrière et Inter/Medium à l'avant ait séduit une bonne partie des pilotes.

Beaucoup de pilotes utilisaient des couvertures chauffantes dans les deux catégories.

Côté News:

Fire Racing, société fondée par Sébastien Felix (du magasin JTN) et Philippe Buysens (plus connu pour être le concepteur de l'Asphalte), présentait ici quelques news en plus de leurs packs selected évoqués dans de précédents reportages. Premièrement, des masquages pour peinture de carrosserie, qui peuvent être utilisés en positif ou en négatif (la partie intérieure est enlevée sur la photo pour mieux voir les motifs). Les motifs sont exclusifs à Fire Racing. Deuxièmement, des accessoires pour packs d'accus (pattes pour élément, gaines thermo-rétractables de tailles diverses).

Autres:

Un membre du club a fait une démonstration d'une HPI RS4 Pro carrossée "truck" et motorisée par un brushless. Mais l'originalité venait du fait que l'auto embarquait une caméra et que l'on a pu ainsi visionner en temps réel, à travers la cabine, l'évolution de ce modèle. Impressionnant! Une expérience similaire avait été relaté dans un reportage précédent sur ce même site.

Catégorie "SuperSport":

Grille de la finale A SuperSport.

La pôle sera très disputée, comme les finales. Se succède pour la pôle Carpentier Jérome, Laurent Alexandre puis Etienne Loïck. Après des finales pleines de rebondissements, c'est l'antibois Laurent Alexandre qui l'emporte devant Etienne Loïck (qui pourtant ne peut plus s'entraîner pour cause d'étude!) et Bruno Guilbert, décidement très en forme en ce moment.

Pierre-François Brunet gagne la finale B, Bouillard Martial la C, Jean-Michel Varinard la D et Eric Marcucci la E.

Tableaux des finalistes en catégorie "SuperSport":

NOM

VOITURE

MOTEUR

RATIO

SERVO

CARROSSERIE

VARIATEUR

PNEUS AV
INSERTS

PNEUS AR
INSERTS

TRAITEMENT

ACCUS

SPONSORS

ETIENNE Loïck

Schumacher MI2

12x1 Corally Gold

5.8

Hitec HS-5925 MG

Stratus 1.3 Protoform

Nosram Evolution 2

Sorex 28 Sorex B Medium

Sorex 28 JB Sorex B Medium

/

Corally GP3300 SP

Corally / Shumacher / SMS / Hitec / AGSécurité

LAURENT Alexandre

Schumacher MI2

CS 12*3

6.3

Sanwa WRX

Stratus 1 Protoform

CS Rocket Max

Sorex 28 Sorex B Medium

Sorex 28 Sorex B Medium

Tire Tweak

CS GP3300

Schumacher / CS / Petit RC / MRCA / Merci Eugène

CARPENTIER Jérôme

Tamiya TRF415

12x1 Corally Gold

6.27

Airtronics ERG-VB

Stratus 1 Protoform

LRP Quantum 1

Sorex 28 Sorex B Medium

Sorex 28 Sorex B Medium

/

Corally GP3300 SP

Corally / T2M / Racing-Shop

GUILBERT Bruno

Tamiya TRF415

12x1 Orion V2

6.2

Futaba 9550

Stratus 1 Protoform

LRP Quantum

Sorex 28 Sorex B Medium

Sorex 28 Sorex B Medium

/

Team Orion GP3300 SP

Tamiya / T2M / Team Orion

POLLET-VILLARD Walter

Corally Assassin Mid 5+1

12x1 Corally Black

5.5

KO

Stratus 1.3 Protoform

LRP Quantum 2

Sorex 28 Echo Rouge

Sorex 28 Echo Rouge

Tire Tweak

Corally GP3300 SP G2

Corally / SMS / Neurone RC

THOMAES Benoît

Corally Assassin 5+1 Rear Drive

12x2 Corally Black

6.0

KO

Stratus 1 Protoform

Nosram

Sorex 28

Sorex 28

/

Corally GP3300 SP

Corally / Nosram / SMS / Froggy

TARDY Christophe

Schumacher MI2

CS 12*1

6.0

KO

Stratus 1 Protoform

LRP Quantum

Sorex 28 Sorex C Medium

Sorex 28 Sorex C Medium

Tire Tweak

CS GP3300

Schumacher / SMS /CS

SCHNOEBELEN Laurent

Team Losi XXXS G+

GM 12*1 Purple Beast

5.45

Graupner Digital

Stratus 1 Protoform

GM SX12W

Sorex 28 Sorex C Medium

Sorex 28 Sorex C Medium

Tire Tweak

GM GP3300

Graupner / GM / JTN / MCM

MILLE Laurent

Team Losi XXXS G+

GM 12*5 Purple Beast

5.71

KO 2123

Stratus 1 Protoform

GM SX12

Sorex 28
Mirage M

Sorex 28
Mirage M

Tire Tweak

GM GP3300

Graupner / GM / JTN

URBES Fabien

Team Associated TC3 FT

Reedy KR 12*2

6.7

KO

Protoform Alfa 156

Robitronic

Sorex 28

Sorex 28

/

Reedy 3300

RMD / JTN / Team Associated / Reedy / Robitronic

Résultats de la catégorie "Super-Sport":

Classement

Nom et prénom

Classement après
les qualifications

1

LAURENT Alexandre

2

2

ETIENNE Loïck

1

3

GUILBERT Bruno

4

4

CARPENTIER Jérôme

3

5

MILLE Laurent

9

6

TARDY Christophe

7

7

SCHNOEBELEN Laurent

8

8

THOMAES Benoît

6

9

URBES Fabien

10

10

POLLET-VILLARD Walter

5

11

BRUNET Pierre-Francois

14

12

VIALLA Philippe

11

13

LABBEZ Lionel

16

14

VALENTE Alexander

19

15

SCANDELLA Franck

15

16

DELALONDRE Jérémy

12

17

BLANCHARD Frédéric

18

18

N'DIAYE Cyril

17

19

BUKOWSKI Yoann

20

20

RAGAUT Hugo

13

21

BOUILLARD Martial

30

22

URBES Laurent

21

23

LEVASSEUR Laurent

27

24

FENDER Sébastien

25

25

REINEIRS Benoît

26

26

JOST Julien

29

27

MAGRET Christophe

24

28

RASCOL Mathias

23

29

BEYS Frédéric

28

30

BEDOUCHA Yann

22

31

VARINARD Jean-Michel

37

32

TOURNOIS Teddy

33

33

DANNEL Gaëtan

31

34

CARAMELLE Sébastien

38

35

COUVREUR Rémi

34

36

JADOT Christophe

32

37

RANSAY Rémy

35

38

GOETTELMANN Philippe

36

39

CAMICAS-AYCARDI Georges

39

40

FELIX Sébastien

40

41

MARCUCCI Eric

44

42

LEE Raphaël

45

43

LUZY Olivier

47

44

ORER Eugène

41

45

LACHIN Stéphane

48

46

COUNOT Gracien

42

47

TRUONG Alban

50

48

LUSSON Mathieu

46

49

GOSSE Christian

43

50

WILHELM Pascal

49

Catégorie Sport":

Grille de la finale A Sport.

Aurélien Threhoult signe la pôle après une lutte au chrono avec Grégory Monchy et remporte les trois manches. Grégory Monchy préserve sa seconde place sur la grille de départ alors que Nicolas Prost, parti 6°, monte sur la troisième marche du podium.

Sébastien Masson remporte la finale B, et Fernandez Dimitri la C.

Tableaux des finalistes en catégorie "Sport":

NOM

VOITURE

MOTEUR

RATIO

RADIO
SERVO

CARROSSERIE

VARIATEUR

PNEUS AV
INSERTS

PNEUS AR
INSERTS

ACCUS

SPONSORS

THREBOUT Aurélien

X-Ray T1R

Corally

4.5

Futaba 9550

Stratus 1 Protoform

LRP Quantum 2

IAS Soft

IAS Soft

Corally GP3300

Papa

MONCHY Grégory

Team Associated TC3 FT

Corally

4.45

Futaba 9450

Stratus 1 Protoform

LRP Quantum

IAS Inter

IAS Soft

LRP GP3300

JTN / P. Vialla

DUSART Alexandre

X-Ray T1 Factory

Corally

4.48

Futaba 9402

Stratus 1 Protoform

GM SX9

IAS Soft

IAS Soft

SMC / Corally

Raphaël Lee

VALANTIN Fabien

Corally Assassin Direct Drive

Corally

4.57

KO 2343

Stratus 1 Protoform

Novak Cyclone

IAS Inter

IAS Inter

Corally GP3300

www.promodel26.com / Modélisme Passion / Oliv' / WPV

CLAUX Jonathan

Team Losi XXXS G+

Corally

4.73

Futaba 9402

Vectra Protoform

Nosram

IAS Medium

IAS Inter

Team Orion GP3300

Fast & Furious / Gimenez design / Parents

Prost Nicolas

Tamiya TB01 Evo3 SE

Corally

4.68

Futaba 9402

Stratus 1 Protoform

Novak Atom

IAS Medium

IAS Medium

GP3300 SP Fire

JTN

LIMOGES Jérémy

Team Associated TC3 FT

Corally

4.7

Futaba 9402

Vectra Protoform

LRP Quantum

IAS Soft

IAS Soft

GP3300 SP Fire

JTN / Papa

LEOHNART Pierre

Team Losi XXXS G+

Corally

4.75

KO 2123

Vectra Protoform

GM SX9

IAS Soft

IAS Soft

Corally GP3300

Modélisme 68 / Garage Loewnguth / Transport Leonhart

DESHAYES Pierre-Mary

X-Ray T1R

Corally

4.5

Futaba 9402

Stratus 1 Protoform

LRP Quantum 2

IAS Inter

IAS Soft

GP3300 SP Fire

JTN / Papa / www.overrc.com

Ansellem Xavier

Team Associated TC3 FT

Corally

4.7

Sanwa GP

Vectra Protoform

Novak Cyclone

IAS Inter

IAS Inter

Corally GP3300

Mon porte-feuille

Résultats de la catégorie "Sport":

Classement

Nom et prénom

Classement après
les qualifications

1

THREHOUT Aurélien

1

2

MONCHY Grégory

2

3

Prost Nicolas

6

4

DUSART Alexandre

3

5

LEONHART Pierre

8

6

LIMOGES Jérémy

7

7

CLAUX Jonathan

5

8

ANSELLEM Xavier

10

9

DESHAYES Pierre-Mary

9

10

VALANTIN Fabien

4

11

MASSON Sébastien

12

12

GOETTELMAN Olivier

14

13

QUEVA Fabien

16

14

AUBERT Nicolas

18

15

LEFEVRE Nicolas

17

16

VAN EXTERGHEM Christophe

19

17

DIDIER Cédric

13

18

CACHAFEIRO Juan José

20

19

GUY Pierre

11

20

FERNANDEZ Dimitri

15

21

DUMOULIN Maxime

21

22

FALCONE Giacomo

29

23

VAN EXTERGHEM Gilles

23

24

DORANGE Jean-Michel

27

25

RAYNAL Philippe

28

26

CLARIN Cédric

26

27

VIFFRY Thomas

25

28

JADOT Florent

24

29

DESHAYES Alexandre

22

Autres sites ayant fait ou susceptibles de faire un reportage sur cette course:

Merci aux membres du club organisateur pour leur accueil symphatique et pour les résultats.
Les résultats fournis par ce site n'ont pas de valeur officielle.
Textes et photos: Georges.