Troisième manche du SITCC 2014-2015,
Grand-Saconnex, Genève (Suisse), 10/01/2015.

Edité le 29/01/2015.
Réactualisé le 29/01/2015.
Texte et photos: Georges.

Introduction.

70 pilotes dont 5 en catégorie "Junior" se sont donnés rendez-vous pour cette troisième manche du SITCC. La fréquentation est en légère basse, mais rien d'anormal aux sorties des fêtes de fins d'années. Certains pilotes viennent d'ailleurs parfois de fort loin pour participer aux courses genevoises!

La course.

Comme la fois précédente, les qualifications, au nombre de trois, étaient d'une durée de cinq minutes, et les finales, au nombre de trois pour les finales A et de deux pour les autres, d'une durée de six minutes pour la catégorie "SITCC" et de cinq minutes pour les "Juniors", et le résultat était en fonction de l'addition des temps des deux manches.

La piste.

Le tracé était assez différent dans l'esprit de ceux des deux premières manches, malgré ce que pourrait laisser penser les photos, car plus nerveux et plus technique, mais très plaisant. La célèbre et vénérable moquette grise de l'ERMC commence par contre à montrer des signes de fatigue. Il faut dire qu'elle en a vu passer des courses ces dernières années!

Technique châssis.

Une ARC R10 2015 de Fabien Valantin.

Le pilote drômois roulait ici avec une ARC R10 version 2015, une auto taïwanaise qu'on voit de plus en plus sur les circuits romands, et qui lui permettra d'atteindre la septième place en finale A.

L'Awesomatix A700 de Patrice Carpano.

L'awesomatix de ce pilote avait déjà été prise en photos lors de la première manche du SITCC début novembre 2014. Cependant, elle possédait quelques nouveautés qui raviront les amateurs de ce châssis russe. Outre un grand nombre d'options telles que par exemple le châssis en aluminium ajouré, la cellule flottante FFG et les pièces FCB (Flexible Caster Block Set) à l'avant et à l'arrière, Patrice testait sur le train arrière des chapes Du-Bro dont la particularité est d'avoir un jeu de fonctionnement réglable, avec un résultats très satisfaisants selon lui.
L'autre chose intéressante sur son châssis est la turbine de refroidissement moteur comportant deux ventilateurs et réalisée en impression 3D. La révolution 3D-Printing est en marche, et chez OverRC.com, on suit ça de près!!!

La Team XRay T2'007 de James Erne.

Comment donner un petit coup de jeune à une voiture datant de 2007 à moindre frais? Ce pilote a trouvé une recette intéressante pour celà. Tout d'abord, la platine supérieure a été retouchée pour donner plus de flex à l'auto. Ensuite, les packs employés sont des LiPo shortys, moins chers et plus légers (mais avec moins de pêche toutefois que les packs LiPo Hardcase traditionnels) qui peuvent être montés de façon beaucoup plus recentrés que les packs normaux sur les anciennes autos. En effet, en utilisant des packs LiPo normaux, il faudrait les monter assez éloignés de l'axe central de la voiture, ce qui n'est pas idéal pour la tenue de route. Pour pallier au déséquilibre droite/gauche, le contrôleur a migré sur la droite de l'auto, derrière le pack.
Le pilote, qui souhaite remplacer à terme son servo de direction veillissant, a l'intention de prendre un servo low-profil afin de recentrer un peu plus les masses.
Pour avoir pu tester son auto sur une autre piste à plus forte adhérence, le comportement avec cette configuration est vraiment sympathique et elle se montre plaisante et facile à piloter.

Résultats:

Les résultats complets se trouvent à l'adresse suivante: http://www.myrcm.ch/myrcm/main?pLa=fr&hId[1]=arv&dFi=sitcc&dId[E]=18174

Résultats en division "Juniors".

Finale

Place
en
finale

Place
en
qualification

Pilote

Nombre de
tours en finale

Temps final

Manche

Châssis

A

1

3

Nicolas Rais

50

10:11.773

1, 2

Team XRay T3

A

2

1

Hugo Philippe

49

10:07.475

2, 1

/

A

3

2

Thomas Rais

49

10:13.042

2, 1

Team XRay T3

A

4

4

Laetizia Carusi

43

10:11.257

1, 2

/

A

5

5

Clara Carusi

39

10:15.867

2, 1

/

Résultats en division "SITCC".

Finale

Place
en
finale

Place
en
qualification

Pilote

Nombre de
tours en finale

Temps final

Manche

Châssis

A

1

1

Arnaud Soulignac

74

12:11.818

1, 2

Yokomo BD7 2014

A

2

2

Jean-Marc Betticher

72

12:05.625

2, 1

Hot-Bodies TCXX

A

3

3

Kevin Zwahlen

72

12:15.113

2, 1

Hot-Bodies TCXX avec kit 2014

A

4

6

Raffaele Tolotta

70

12:08.773

1, 2

WRC Racing STX Version 2015

A

5

5

Olivier Beining

70

12:17.996

2, 1

Yokomo BD7 2015

A

6

4

Arthur Brulé

69

12:11.938

2, 1

Yokomo BD7 2015

A

7

8

Fabien Valantin

68

12:06.419

2, 1

ARC R10 2015

A

8

7

Jordy Dubuis

66

12:06.650

2, 1

Team Magic E4 RSIII prototype

B

9

10

Alexandre Amort

69

12:09.083

2, 1

Team XRay T4 2015

B

10

12

Julien Jost

68

12:14.795

1, 2

3Racing Sakura Ultimate

B

11

14

Kilian Lardon

67

12:12.061

2, 1

Team XRay T4 2015

B

12

16

Nicolas Huguenin

65

12:08.054

2, 1

VBC Racing WildFire D06

B

13

11

Juan Cachafeiro

54

12:16.932

2, 1

Yokomo BD7 2015

B

14

15

Michael Jacinto

48

8:39.081

1, 2

Team Magic E4 RSII Evo

B

15

9

Patrice Carpano

41

7:17.576

1, 2

Awesomatix A700

B

16

13

Paul Franceschi

37

6:46.836

2, 1

Yokomo BD7 2015

C

17

17

Antoine Verdan

68

12:05.994

2, 1

/

C

18

21

Jonathan Porta

68

12:07.656

2, 1

WRC Racing STX Version 2014

C

19

19

Remy Bertrand

67

12:02.502

1, 2

/

C

20

22

Cédric Ansermoz

67

12:11.778

2, 1

Team XRay T4 2014

C

21

20

Johnny Jegerlehner

67

12:14.051

2, 1

Team XRay T4 2015

C

22

23

Georges Camicas-Aycardi

64

12:10.938

2, 1

Team XRay T4 2013

C

23

24

Frédéric Beys

51

9:25.797

2, 1

Team Associated TC6.2

C

24

18

Pierre Tissot

34

6:07.736

2, 1

Team XRay T4'2015

D

25

25

Vincent Guigli

67

12:21.046

2, 1

Team XRay

D

26

26

Yves Zwahlen

66

12:11.181

2, 1

Team C TC10

D

27

28

Alexis Banderier

66

12:14.191

1, 2

WRC Racing STX Version 2014

D

28

30

Israel Solis Gomez

65

12:14.135

1, 2

Team Magic E4RSII

D

29

29

Xavier Delay

64

12:14.403

2, 1

ARC R10 2015

D

30

27

Cédric Courant

64

12:16.800

1, 2

/

D

31

31

Maxime Guigli

47

9:14.835

1, 2

Team XRay

D

32

32

Stan Hirschy

32

6:09.788

1, 2

Tamiya TRF418

E

33

388

Thibault Glauser

64

12:11.586

1, 2

Serpent S411 ERYX 3.0

E

34

34

Ulrich Bader

64

12:13.798

1, 2

Team C TC10

E

35

35

Rodrigo Amendoeira

63

12:16.468

2, 1

Hot-Bodies TCXX

E

36

40

David Thiemard

62

12:17.096

1, 2

/

E

37

39

Grégory André

62

12:18.367

2, 1

Team XRay T4'2014

E

38

36

Sébastien Philippe

61

12:08.005

2, 1

/

E

39

37

Christophe Schmidt

61

12:14.387

2, 1

Spec-R R1

E

40

33

Christophe Glauser

50

9:56.803

1, 2

Serpent S411 ERYX 3.0

F

41

44

Riccardo Giannini

63

12:04.497

2, 1

/

F

42

43

Eric Niedergang

63

12:15.277

2, 1

/

F

43

41

Ricardo Lage

63

12:17.466

1, 2

Team XRay T4'2014

F

44

46

Pierre-Yves Castella

62

12:06.663

2, 1

/

F

45

45

Josè Arza

60

12:09.696

2, 1

Team Associated TC6

F

46

48

Alessandro Carusi

57

12:18.791

2, 1

Kyosho TF6

F

47

47

Philippe Darocha

36

7:19.943

2, 1

/

F

48

42

Jean-Claude Bignens

7

1:32.054

1, 2

Schumacher Mi5 Evo

G

49

51

Pascal Chapuis

61

12:15.907

1, 2

/

G

50

52

François Rais

60

12:07.264

1, 2

Team XRay

G

51

53

Florent Denervaud

60

12:14.693

1, 2

/

G

52

54

Erwin Degros

55

12:02.032

1, 2

/

G

53

55

Alain Hubault

55

12:10.884

1, 2

/

G

54

56

Michel Morand

54

12:13.619

1, 2

/

G

55

50

Cataldo Cilidonio

46

9:44.350

2, 1

/

G

56

49

Johan Moret

35

7:03.324

2, 1

/

H

57

58

Fulvio Fiorucci

57

12:08.262

2, 1

/

H

58

57

Maxime Huyentruyt

55

12:15.056

2, 1

/

H

59

62

Cyril Besset

54

12:11.898

1, 2

/

H

60

59

Hervé Cettour

53

12:07.569

2, 1

Team Durango DETC410

H

61

60

James Erne

50

12:05.767

2, 1

Team XRay T2'2007

H

62

65

Eric Petoud

48

10:27.214

1, 2

Team XRay

H

63

64

Yannick Bihouée

30

9:23.605

1, 2

/

H

64

61

Jean-Giles Guigli

28

12:14.066

2, 1

Team XRay

H

65

63

Gérald Charbon

24

6:11.788

1, 2

Team Magic

La grille de départ de la finale H.

Parce qu'il n'y a pas que la finale A dans la vie, petit hommage aux pilotes qui constituent le gros des troupes!

En savoir plus:

Texte et photos: Georges.