RC Touring Challenge manche 2 à Fétigny,
Suisse, 10/01/2016.

Edité le 17/01/2016.
Réactualisé le 18/01/2016.
Texte et photos: Georges.

Introduction.

Une vingtaine de pilotes s'étaient donnés rendez-vous pour cette première course de l'année 2016 en catégorie Touring en Suisse Romande sur la sympathique piste indoor de Fétigny. La fréquentation se veut en hausse par rapport à la manche précédente, et c'est tant mieux, car les bénévoles qui animent le club ARCB (Amicale Radio-Commandé de la Broye) le mérite largement à la vue des efforts déployés.

Parmi cette vingtaine de pilotes, il y a bien sûr une majorité de pilotes locaux, mais aussi une bonne délégation du club DMTCC, ainsi que plusieurs pilotes venant de la région lausannoise ainsi qu'un pilote venant de Berne.

A noter que le club ARCB disposera bientôt, en plus de sa page facebook, d'un site internet complètement rénové de fond en comble.

La piste.

La piste a subi aquelques changements par rapport à la première manche. En effet, quelques barrières supplémentaires ont été installées pour éviter que les voitures ne coupent trop facilement.

Technique châssis.

La WRC Racing STX 2014 d'Eric Petoud.

Les STX se font de plus en plus rares sur les circuits romands. Celle avec laquelle roule Eric Petoud est sensiblement d'origine, mis à part le remplacement indispensables des amortisseurs d'origine par d'autres plus adaptés, des Roche dans le cas présent.

La Team XRay T3 de Gilles Dévaud.

En photos ci-dessous, la T3 d'un jeune pilote, Gilles Dévaud.

La Team XRay T4 2016 de Dino Cilidonio.

En photos ci-dessous, la Team XRay T4 2016 de Dino Cilidonio sensiblement d'origine, mis à part l'adoption d'un tendeur pour la courroie avant ainsi que des supports d'accu réglables optionnels.

L'ARC R10 2015 de Xavier Delay.

L'ARC R10, subtil mélange de Tamiya TRF417 pour les trains roulants et de Team XRay pour la transmission, soupoudré de quelques détails spécifiques, reste confidentielle sur les circuits romands.

Celle que pilotait Xavier Delay démontrait un gros travail de préparation. Ainsi, ce pilote utilise le châssis en aluminium et le pincement auto-variable à l'arrière, ainsi que des amortisseurs d'origine VBC Racing. La cellule avant avait été fraisée pour pouvoir descendre le spool de 2mm, ce qui explique les rondelles sous la platine supérieure à l'avant.

La CPX Rush version 1.1.

Déjà évoquée lors d'un précédent reportage, la CPX Rush évolue encore. Une page spéciale dédiée à cette nouvelle version est en lien ici.

Technique autres.

Non content de rouler vite, le vainqueur du jour, Kevin Zwahlen s'avère également très doué avec son aérographe, comme en témoigne les détails de ses carrosseries.

Le personnage de Wile Ethelbert Coyote visible ci-contre est en effet effectivement bien peint!

Résultats.

Les résultats détaillés de cette manche se trouve à l'adresse suivante:

http://www.myrcm.ch/myrcm/main?pLa=fr&hId[1]=arv&dFi=arcb&dId[E]=24172#

Des manches d'essais libres chronométrées ont permis d'établir la répartition des pilotes dans les différentes séries de qualification en fonction de leur meilleur temps au tour. Le classement à l'issu des qualifications, au nombre de quatre et d'une durée de six minutes, se faisait d'une façon un peu particulière. En effet, il se faisait sur le temps additionnés des trois meilleurs tours consécutifs. Les finales étaient au nombre de trois et d'une durée de huit minutes.

Lors des qualifications, Kevin Zwahlen fait sensation en réalisant trois tours en 1:08.660, détrônant ainsi le local de l'étape Johan Moret (1:10.278), deuxième devant Alexandre Amort (1:10.307).

Kevin Zwahlen remporte les trois manches de la finale A, devant Johan Moret, trois fois deuxième. La place suivante sera plus disputée, mais au finale se sera Dino Cilidonio qui montera sur la troisième marche du podium.
Xavier Delay remporte la finale B, Florent Denervaud la C et Steve Deiss la D.

Place
en
finale

Finale

Pilote

Nombre de
tours en finale

Temps final

Manche

Châssis

1

A

Kevin Zwahlen

82

16:14.437

2, 1 [3]

HPI Pro 5

2

A

Johan Moret

82

16:18.181

2, 1 [3]

Team XRay T4 2016

3

A

Dino Cilidonio

77

16:09.272

1, 3 [2]

Team XRay T4 2016

4

A

Alexandre Amort

40

8:10.839

1, 2 [3]

Team Magic E4RS III+

5

A

Romain Agostinelli

31

6:27.003

1, 2 [3]

Team XRay

6

B

Xavier Delay

77

16:02.467

3, 2 [1]

ARC R10 2015

7

B

Jean-Claude Bignens

76

16:03.671

3, 1 [2]

Schumacher Mi5 Evo

8

B

Georges Camicas-Aycardi

76

16:15.544

3, 1 [2]

Team XRay T4 2016

9

B

Christophe Glauser

75

16:17.375

1, 3 [2]

Serpent S411 ERYX 3.0

10

B

Loïc Waeber

73

16:10.042

2, 3 [1]

/

11

C

Florent Denervaud

75

16:20.348

3, 2 [1]

Team XRay T4 2016

12

C

Marc Dévaud

74

16:13.064

2, 1 [3]

Team XRay T3

13

C

Patrick Girod

74

16:21.639

2, 3 [1]

/

14

C

Florian Chételat

72

16:12.939

2, 1 [3]

Serpent S411 ERYX 3.0

15

C

Thierry Strappazzon

68

16:04.484

1, 3 [2]

Serpent S411 ERYX 3.0

16

D

Steve Deiss

65

16:04.951

3, 2 [1]

Team XRay T3

17

D

Erwin Degros

61

16:07.350

1, 3 [2]

Team XRay T4 2013

18

D

Gilles Dévaud

60

16:29.902

1, 2 [3]

Team XRay T3

19

D

Eric Petoud

37

9:38.558

1, 2 [3]

WRC STX 2014

20

D

Yannick Bihouee

33

15:54.732

2, 1 [3]

/

En savoir plus:

Texte et photos: Georges.