Championnat genevois, manche 3,
Meyrin, Suisse, 09/07/2016.

Edité le 18/07/2016.
Réactualisé le 18/07/2016.
Texte et photos: Georges.

Introduction.

Cette troisième manche du Championnat Genevois a accueilli neuf pilotes en catégorie Formule 1 et 26 en catégorie Touring sous un soleil radieux.

Malgré cette météo très favorable, la participation est en nette baisse, surtout en catégorie Touring, par rapport à la seconde manche, beaucoup de pilotes habitués étant en vacances. Cette contrariété n'empêchera nullement une excellente journée de course, avec maintenant la devenue rituelle pause barbecue.

Le règlement.

Pour rappel, le Championnat Genevois comporte deux catégories:

  • Touring Car, avec une motorisation Brushless 13.5 type 540 (ou Brushless ou Brushed de puissance équivalente ou inférieure), avec timing libre, et pneus imposés Volante 36R (V5T-PG36R), les Ride REX34 V2 (RID26027) de l'année dernière étant encore autorisés, et traitement des pneus interdit.
  • Formula 1, avec une motorisation Brushless 21.5 type 540 (ou Brushless ou Brushed de puissance équivalente ou inférieure), en mode Zero Timing, et pneus imposés Ride XR (26030  et 26031) et WRC P-One (P01), les Ride RID26022 pour l'avant et RID26023 pour l'arrière de l'année dernière étant encore autorisés, et traitement des pneus interdit.

Les juniors courent avec les autres pilotes mais un classement séparé est effectué. Il y aura quatre manches qualificatives au long de la saison, la quatrième manche ayant lieu le samedi 6 août, et une finale en fin de saison sous un format différent permettant de sacrer le Champion genevois dans les différentes catégories et qui aura lieu le samedi 3 septembre.

La piste.

Pour cette troisième manche, les pilotes avaient de nouveau droit à un tracé inédit, et qui, pour la première fois, tournait dans le sens horaire. La ligne droite se trouvait donc cette fois-ci juste devant le podium.

Comme lors de la manche précédente, le tracé avait été généreusement sucré pour augmenter le grip.

Technique châssis Formule 1.

Pas moins de deux prototypes participaient à cette course en catégorie Formule 1. Cependant, pour aucun des deux, n'étaient autorisés de photos ou de description détaillée.

Le premier était la Gonzo-Racing de Daniel Ghirlanda, auquel avait déjà été consacré un article l'année dernière. Depuis, il a bien évolué grâce aux enseignements récoltés en compétition par son pilote/concepteur, trustant régulièrement les podiums en Championnat Suisse. Sur la piste, l'auto semble impériale, décrochant la pole-position et remportant aisément les trois finales A. Et sous la carrosserie, il y a plein de bonnes idées, et on voit de suite l'expérience et les connaissances techniques du concepteur... Pour suivre les évolutions de cette Formule 1 (ainsi que des photos et des vidéos de cette course), on vous invite également à consulter la page Facebook de Gonzo-Racing.

Le second était un prototype conçu par Bastien de Marco et Georges Camicas-Aycardi, qui n'avait que très peu roulé auparavent. Adoptant un design complètement "disruptif" comme disent les journalistes branchés, cette auto veut se différencier de ce qui existe sur le marché aussi bien au niveau technique qu'esthétique, ainsi que sur la façon de piloter les Formules 1. Deux demandes de brevets ont d'ailleurs été déposées pour cette auto, une première pour le train avant et une seconde pour le train arrière, car les cinématiques de suspension sont loin des classiques de cette catégorie, tout en respectant le règlement ETS par exemple. Si les premiers essais se montraient très encourageants, par exemple par le décrochage du meilleur temps au tour en catégorie Formule 1 sur le tracé de test, et si l'auto décrochera la deuxième place derrière le prototype Gonzo Racing, l'aventure s'arrêtera à la première finale suite à la casse répétée d'une pièce-clé issue de l'impression 3D rendant l'auto trop délicate à piloter.

Technique châssis Touring.

La Yokomo BD7 2014 de Xavier Deparde.

Xavier Deparde se qualifiera sixième au volant de sa Yokomo BD7 en photos ci-dessous.

La Team XRay T4 2015 de Briac Berthoud.

C'est au volant de cette XRay T4 très peu optionnée (juste une barre de maintien la batterie et un tendeur de courroie pour les plus visibles) que Briac Berthoud rentre en finale A du Championnat Genevois pour la troisème fois consécutive cette saison.

La WRC Racing STX d'Antonio Alj.

Ce pilote est un des derniers en Romandie à utiliser la STX. La sienne est cependant très fortement retravaillée, avec par exemple un imposant renfort en aluminium et fibres de carbone de fabrication personnelle disposé entre le bâti moteur et le support de servo, l'adoption d'amortisseurs gros volume de marque Roche, et d'autres détails, sur la transmission notamment, qu'on vous laissera apprécier par vous même.

Comme de plus en plus de pilotes du plateau, Antonio a adopté un servo Low Profile Highest-RC DLP650B, qui semble être une alternative crédible au Sanwa SRG BLS version 2, certes magique au niveau des sensations, mais aussi très coûteux et à la pignonnerie bien trop fragile aux yeux de beaucoup.

Un Kyosho Fazer.

En photos ci-dessous, la Kyosho Fazer d'un jeune pilote, qui bataillera pour la première place de sa finale. La partie puissance d'origine a été remplacé par un combo Team Orion.

Technique autres.

Un nouveau peintre de carrosserie, David Marechal, qui se lance dans le métier sur Genève, était venu exposer quelques unes de ses créations lors de cette course. Il offrira d'ailleurs une de celle-ci comme prix pour le meilleur rookie de la journée. Pour en savoir plus sur ses réalisations, une discussion sur le forum du club genevamodelcars y est consacrée.

Résultats:

La matinée de course a débutée avec une séance d'essais libres chronométrés de façon à obtenir des groupes de pilotes homogènes. Les résultats des qualifications, au nombre de trois et d'une durée de cinq minutes, seront calculés aux points en raison des conditions changeantes de piste. Les finales, d'une durée de cinq minutes, seront également au nombre de trois et aux points.

Les résultats complets et détaillés sont disponibles sur le site myrcm.ch. Attention toutefois, le classement général des finales y est incorrect, car le classement officiel du club est fait un point et mais il apparaît au temps sur myrcm!

Résultats en Formula 1.

En catégorie Formule 1, le poleman est Daniel Ghirlanda. Georges Camicas-Aycardi est second et Christophe Schmidt troisème à l'issue des manches de qualification.

En finale, Daniel Ghirlanda l'emporte devant Christophe Schmidt et Jonathan Porta.

Finale

Position

Qualification

Pilote

Châssis

A

1

1

Daniel Ghirlanda

GONZO F1 2016

A

4

4

Jonathan Porta

CRC WTF-1

A

2

3

Christophe Schmidt

XRAY X1 2015

A

7

8

Johann Caduff

Team XRay X1

A

5

5

Guy Liaudat

VBC Racing Flash 04

A

8

7

Anthony Joye

Team XRay X1

A

6

6

Michel Maurer

Tamiya TRF102

A

9

9

Gérald Charbon

Serpent F110 SF2

A

3

2

Georges Camicas-Aycardi

Proto Formula

Résultats en Touring Car.

Bastien de Marco signe la pôle-position, devant Raffaele Tolotta et Walter Pollet-Villard.

Bastien de Marco remporte la finale A, devant Antonio Alj et Walter Pollet-Villard.
Nicolas Huguenin remporte quand à lui la finale B et Alexandre Steube la C.

Finale

Position

Qualification

Pilote

Châssis

A

1

1

Bastien De Marco

Tamiya TRF419

A

2

3

Walter Pollet-Villard

Tamiya TRF419

A

3

4

Antonio Alj

WRC Racing STX

A

4

2

Raffaele Tolotta

Team XRay T4 2016

A

5

5

Paul Franceschi

Yokomo BD7 2015

A

6

6

Xavier Deparde

Yokomo BD7 2015

A

7

7

Briac Berthoud

Team XRay T4 2015

A

8

9

Julien Jost

Yokomo BD7 2015

A

9

10

Georges Camicas-Aycardi

Team XRay T4 2016

A

10

8

Alexis Banderier

Yokomo BD7 2015

B

11

11

Nicolas Huguenin

Team Magic E4RSIII

B

12

12

Jean-Claude Bignens

Schumacher Mi5 Evo

B

13

13

Steve Joye

Team XRay T4 2015

B

14

15

Antonio Marinelli

Team XRay T4 2016

B

15

17

Anthony Joye

/

B

16

18

Eric Baltensperger

Team C TC10

B

17

20

Ivan Baltensperger

Team C TC10

B

18

16

Michel Maurer

HPI Pro 5

B

19

14

Alex Carusi

HPI Pro 5

B

20

19

Sébastien Houchidar

Hot-Bodies TCXX

C

21

22

Alexandre Steube

3Racing Sakura XI Sport

C

22

21

Matthew Joye

Kyosho

C

23

23

Roland Steube

3racing Sakura Zero S

C

24

24

Sébastien Steube

3Racing Sakura Zero S

C

25

25

Sophie Franceschi

Team XRay T3

C

26

26

Maxime Franceschi

Yokomo MR4-TC SD SSG

En savoir plus:

Texte et photos: Georges.