Septième manche de la Tamiya Eurocup 2015-2016,
Lyss, Suisse, 09-10/07/2016.

Edité le 18/07/2016.
Réactualisé le 18/07/2016.
Texte et photos: Georges.

Introduction.

Il ne s'agit pas d'un véritable reportage pour cette course, car je n'y étais qu'en simple spectateur pour les finales le dimanche après-midi, mais juste un aperçu de celle-ci.

La Tamiya Eurocup est un challenge monotype, réservé aux voitures Tamiya et comportant plusieurs courses réparties tout au long de l'année, qui est organisé par l'importateur pour la Suisse, Arwico, et ce depuis de nombreuses années. Elle est surtout réputée en Suisse allémanique, et très peu de pilotes romands y participent. Chaque course peut enregistrer jusqu'à une centaine d'inscriptions, et se déroule sur deux jours. La manche de Lyss, fixée au début du mois de juillet, ne connaîtra pas une telle affluence, en raison du calendrier des vacances de nombreux pilotes.

Le règlement.

Le règlement complet de la Tamiya Eurocup se trouve à l'adresse suivante: http://www.arwico.ch/Portals/0/Daten/Eurocup/Eurocup-Reglement%202016.pdf

Cette course monotype comporte pas moins de six catégories.
La première, appelée "Euro-Fighter 2WD", est réservée aux pilotes de moins de seize ans possédant un buggy sur base DT-03.
La deuxième, dénommée "Top Stock 4WD", accueille les Tourings sur base TT-02.
La troisième, la "Euro TW 4WD", est réservée aux Tourings sur base TB-04, TA-06 ou TT-02S.
La quatrième, dite "Formel" ou Formule 1, est réservée aux TRF102.
La cinquième, la formule "Gentleman", est réservée aux pilotes de plus de 36 ans possédant une Touring traction avant.
La sixième catégorie, la "Euro-GT", regroupe les châssis Touring de type TA, TB und TRF.
Les châssis de marque Tamiya sont imposés, mais aussi la motorisation, soit le moteur et le contrôleur, les pneus, les carrosseries, tout comme les batteries. Les options sont également limitées suivant les catégories.

La piste.

La piste provisoire du club organisateur, l'UMCL (United Model Car Lyss), se trouve sur le parking de l'entreprise Aschwanden AG à Lyss, dans le canton de Berne. Celle-ci est montée pour les diverse courses organisées par le club, mais également pour des séances d'entraînement le mercredi soir et le dimanche. Le tracé choisi pour cette Tamiya Cup offrait un grand développé et une technicité moyenne.

La course.

Les résultats complets de cette course se trouve sur le site myrcm à l'adresse suivante: http://www.myrcm.ch/myrcm/main?pLa=fr&hId[1]=arv&dFi=arwico&dId[E]=26839

Technique châssis.

Le Tamiya FF-03 Evo FWD de Michaël Käfer.

Cette auto, sortie au milieu de l'année 2013, est l'évolution haut-de-gamme du FF-03 Pro sorti précédemment. La version Evo abandonne le châssis moulé pour un ensemble châssis et platine supérieure en fibres de carbone. Le concept des amortisseurs couchés avec un système de basculeurs, mais la géométrie de ce dernier sera toutefois modifiée pour recentrer les amortisseurs. D'origine il était équipé d'amortisseurs TRF, d'un différentiel à billes et de cardans à double articulation.

Celle en photos ci-dessous appartient à Michaël Käfer, qui participait avec en catégorie "Gentleman".

Le Tamiya TT-02 Type S de Dominique Vögtli.

Le Tamiya TT-02 Type S est l'évolution du TT-02, qui récupère notamment les triangles de suspension réversibles des productions TRF. Il est fort dommage par contre que Tamiya n'en ai pas profité pour y adjoindre des vis et des butées pour pouvoir régler le droop. Par contre, un kit permettant de le faire est semble-t-il sorti récemment en option. L'auto en photos ci-dessous, celle de Dominique Vögtli de la VA-Team, est équipée de quelques options, notamment les amortisseurs TRF, la direction en aluminium et la transmission renforcée.

Pour ceux qui se questionnerait sur la nature de la plaque blanche placée sous la direction, il s'agit d'une partie du kit de protection pluie comportant cette plaque et une sous-carrosserie transparente en polycarbonate commercialisée (visible sur la dernière photo de la série dédiée) par Modellbau Kroh, qui pourrait également faire le bonheur des amateurs de Rally R/C. Pour en savoir plus, voici une photo de la notice de montage de ce kit en lien en cliquant ici.

Le Tamiya FF-03 "Chassis Upgrade Set" de Patrik Bühlmann.

Le Tamiya FF-03 en photos ci-dessous est équipé du "Chassis Upgrade Set", un châssis option commercialisé par la marque aux deux étoiles sous la référence 84314 et qui se reconnait aisément grâce à ses deux longerons longitudinaux.

L'auto en photos ci-dessous appartient à Patrik Bühlmann, également de la VA-Team, qui courrait en catégorie "Gentleman" et qui finira sur la troisième place du podium dans celle-ci.

Le Tamiya TRF419X de Michaël Käfer.

La très attendue version "X" du TRF419 est maintenant disponible commercialement. Malgré une allure très similaire, moultes détails importants ont évolués.
L'un des plus importants est l'adoption, comme c'est la tendance maintenant, d'amortisseurs courts à gros volume, avec naturellement les supports modifiés en conséquence. A propos de ces supports, regardez bien la fixation de ceux-ci, associant une paire de vis à tête fraisée et une paire de vis à tête plate, chaque vis correspondant à un fraisage correspondant... Donc théoriquement plus besoin de monter des amortisseurs XRay pour être dans le coup!
Le châssis en fibres de carbone passe de 2.25mm à 2.15mm d'épaisseur. Il offre également maintenant un fraisage symétrique à celui du moteur, une solution technique initiée par Team Magic, offrant certes un flex plus symétrique, mais avec la contrepartie que le châssis risque de perdre de sa nervosité et de la rigueur de son hystérisis plus rapidement dans le temps. Cependant, comme les fraisages ne semblent pas très profonds, cette dernière remarque est à relativiser et il faudra observer ce qui se passe dans le pratique quand le châssis vieillit. D'ailleurs, pourquoi pas des parois du fraisage à 45° au lieu de 90°? En même temps, personne, mis à part des atisans, ne le propose. Un point que j'apprécie énormément est qu'il n'y a plus de fraisages débouchants pour le passage du scotch de fixation de la batterie, car ainsi le châssis devrait bien mieux vieillir. Le scotch ne passe plus sous le châssis, mais est maintenu par deux boucles en aluminium discrètes et bien pensées.
Les supports de triangles avants sont les nouveaux 05G, qui sont 0.5mm plus bas que les précédents 1XD-F. Les triangles sont moulés dans un nouveau plastique et leur forme a été modifiée également.
Les supports de biellettes de carrossage côté cellules s'inspirent de ceux de la HPI Pro 5, sans les copier simplement car un téton de centrage oblong destiné à s'insérer dans un logement correspondant de la cellule leur a été adjoint pour éviter qu'ils ne bougent sous l'effort. Curieusement, ces supports sont anodisés couleur noire, comme les pièces de maintien du pack. Soit il s'agit d'un choix esthétique, soit il s'agit d'un choix technique. Ou bien les deux. Il est probable que la nuance d'aluminium utilisée pour ces pièces soit différente de celle utilisée pour le reste de l'auto, et que si elles avaient été anodisées couleur bleue, la couleur obtenue n'aurait pas été "raccord" avec les autres pièces en aluminium. D'où ce choix de la couleur noire... Mais ce n'est qu'une spéculation.
Les cellules offrent trois points d'ancrage pour permettre différents réglages de flex et sont maintenant montées plus recentrées. Le bâti moteur également évolue sensiblement et autorise également un réglage de flex.
Le support flottant du servo de direction n'est maintenant plus monolithique, mais résulte de l'assemblage de trois pièces. Il est plutôt pas mal fait, car le montant en aluminium est fixé au châssis par deux vis et verrouillé en rotation par un téton oblong. La colonnette extérieure de fixation du servo est également verrouillée en rotation, un bon point également.
Bref, des évolutions (dont le relevé fait ci-dessus n'est bien sûr pas exhaustif), qui, sans être spectaculaires au premier coup d'oeil, vont globalement dans le bon sens. Si le différentiel a évolué, je ne saurais pas le dire. On regrettera cependant quelques détails aussi, comme par exemple des barres antiroulis toujours montées de façon classique sur les cellules, sans roulements. Certes, ça n'empêchera pas l'auto d'aller vite, mais c'est tellement plus facile à vivre...

Celui en photos ci-dessous est celui de Michaël Käfer, un grand fidèle de la Tamiya Eurocup depuis de nombreuses années, qui me l'a aimablement mis à disposition pour une séance photo.

Le Tamiya TRF419X de Darko Meister.

En photos ci-dessous, un autre Tamiya TRF419X, celui de Darko Meister, également un fidèle de la Tamiya Eurocup depuis des années.

Si vous vous demandez ce qu'est le boitier violet installé au-dessus du servo de direction, il s'agit d'une puce de comptage par émission infrarouge pour un comptage personnel Team Orion Harakunjer, qui a fait (et fait encore) le bonheur de nombreux pilotes il y a bien des lustres, malgré une base temps quelque peu sensible à la température.

Action en catégorie "Formel".

Action en catégorie "Gentleman".

Action en catégorie "Euro-GT", " Top Stock 4WD" et "Euro TW 4WD".

Action en catégorie "Euro-Fighter 2WD".

En savoir plus:

Texte et photos: Georges.