Un nouveau magazine papier français sur l'automodélisme: XTrem RC Magazine.

Edité le 17/08/2017.
Réactualisé le 17/08/2017.
Texte et photos: Georges.

Introduction.

On n'osait plus l'espérer après les disparitions d'Auto8 et AutoRCM entre autres, un nouveau magazine papier en français sur l'automodélisme est né, et ce nouveau venu dont le numéro 1 est sorti en juillet 2017 se nomme XTrem RC Magazine. Au menu de cette première édition, se trouve entre autres trois reportages de course (Championnat de France à Meyrargues Tout-Terrain 1/10° électrique, Grand Prix de Montpellier Tout-Terrain 1/8° thermique et Championnat d'Europe d'Europe Piste 1/10° électrique), des présentations de clubs, des rubriques techniques, une présentation de la catégorie Drift, des portraits de pilotes et des calendriers de courses de la FFVRC, etc., le tout dans un peu plus d'une cinquantaine de pages.

Et comme il convenait de saluer comme il se doit cette initiative courageuse, une interview de celui qui s'est lancé dans cette aventure, David "Peace" Badrignans, s'imposait.

Interview.

G: Bonjour David. Vous êtes à l’origine de ce nouveau magazine papier en français sur l’automodélisme, XTremRC Magazine, et naturellement j’ai plein de questions naturellement. Mais pourriez-vous svp peut-être auparavant dire quelques mots sur votre parcours dans le monde du modélisme ?

DB: Bonjour Georges, mon parcours dans le modélisme, mon Dieu quelle histoire. Rire... Petit coup de foudre à l'âge de 11 ans sur un parking quand j'ai vu débarquer un gars au cheveux longs sortir de sa 205 GTI un Optima .... je lui ai posé 200 questions à la seconde tellement j'étais en admiration. Le gars est même parti avant de finir son pack tellement il en avait marre de moi. L'histoire a commencée...

Mordu depuis l'âge de 11 ans je me suis pris de passion par le TT 1/10 et j'ai commencé les courses régionales. Quelques qualifications en Coupe de France Espoir puis Coupe de France puis Championnat de France, j'ai eu la chance de faire un Championnat du Monde en Italie et j'ai ensuite créé un complexe de Modélisme proche de Montpellier, XtremRace, d'où le nom du magazine. Président de ligue pendant 13 ans, acteur de différentes manifestations dans la région ou autre (Salon du Modélisme à Lyon ou à Paris),  je suis maintenant président d'association et porte fièrement les couleurs de ma passion là où je mets les pieds.

G: Comment est né ce numéro 1 ? Quelles ont été les motivations ? J’ai crois savoir que la fédération française FFVRC a été partie prenante dans la création de celui-ci ?

DB: Ce magazine est né devant une bonne bouteille de vin chez ma meilleure amie Colette (ma collaboratrice). Un mot, une phrase, une idée et le projet était né. Comme Colette et moi aimons les défis, on est parti de rien et on a finalement fais aboutir notre projet.

Concernant la Fédération, elle n'est pas à l'initiative de ce délire. J'ai juste présenté ma folie lors d'un comité directeur et Philippe Bertrand et ses acolytes ont totalement adhéré au projet.

G: Quel est le coeur de cible de XTremRC Magazine ?

DB: Qui voudra. Lol... le passionné, le président de club, le néophyte, le gamin qui commence l'activité,  le papa qui veut apprendre à lire à son enfant...

G: Combien de temps a pris la gestation de ce numéro 1 ?

DB: Environ 6 mois. Colette et moi sommes partis de zéro et au fur et à mesure les techniques de mise en page et idées de rubrique nous sont venus. Nous nous sommes faits aider d’amis afin de venir à bout de quelques galères.

G: Combien de membres compte actuellement l’équipe rédactionnelle ?

DB: J'adore cette question et je vais rester nature comme j'aime l'être. Nous sommes quatre, Colette, ma meilleure amie, qui s'occupe des mise en page et de l'aspect ordinateur (je déteste ça), ma femme Eva, qui corrige les fautes (lol) et qui me donne une vision totalement extérieure et neutre, Pierre, un ami imprimeur qui me conseille sur les tendance papier du moment et moi-même qui apporte les contacts, les idées et qui fait le lien entre les sponsors, les lecteurs et toutes les personnes qui touchent de près ou de loin aux rubriques.

G: Quels matériels et logiciels utilisez-vous pour "fabriquer" XTremRC Magazine ?

DB: Là aussi, je vais rester nature. On utilise un écran, une souris et un tas de choses que je ne maîtrise pas. Pour moi c'est un logiciel magique... rires.

G: Est-ce compliqué de faire imprimer un magazine papier en 2017 en partant de zéro ? Comment cela se passe-t-il pour XTremRC Magazine ?

DB: J'ai la chance d'avoir un cercle de connaissances énorme dans le monde entier. Ancien sportif professionnel, j'avoue connaître beaucoup de monde dans tous les corps de métier. Pierre, l'imprimeur, est un ami et il nous a beaucoup aiguillé pour tout cela. Colette et Pierre se sont de suite entendus sur les formats et la suite a roulé comme sur des roulettes. 

G: A combien d’exemplaires ce numéro 1 de XTremRC Magazine a-t-il été imprimé ?

DB: Pour l'instant nous avons imprimé 5000 exemplaires. Ce qui est prévu est de tirer 10000 exemplaires par sortie.

G: Comment sont choisis les sujets des articles ? Toutes les catégories seront-elles représentées ?

DB: Les sujets sont choisis par moi-même. Nous en discutons avec Colette et nous les validons. Dès lors que le premier est vu, mon souhait est que chaque lecteur exprime son désir. Une envie de reportage, une envie de découvrir une discipline, je souhaiterais que ce magazine vive et que chaque lecteur amène son idée et son souhait.

G: Quel place ont et comment participent les annonceurs au magazine ?

DB: Vous allez trouver ça un peu particulier mais je ne veux aucun magasin en publicité dans notre magazine. Assez de participer activement à une guerre des prix ou une concurrence déloyale. La France est riche en modélisme et nous l'oublions trop souvent. Nos annonceurs seront donc des distributeurs exclusivement français. Une participation financière leur est demandée et une double page leur est accordée. Ils sont libres de mettre en avant les produits qu'ils souhaitent. Je suis très ouvert sur ça...

G: D’aucuns annoncent la mort programmée de la presse papier, d’autres au contraire pensent qu’elle aura toujours une place. Comment voyez-vous les choses ?

DB: Encore une fois j'ai fait appel à un ami qui a lancé sa propre émission TV sur France 3. La tendance actuelle est à la mode vintage. Les disques vinyles, les cassettes audio, la mode vestimentaire, tout resurgie. Alors pourquoi pas la presse papier... Quand j'ai une idée en tête, elle n'est pas ailleurs...

G: Une extension du magazine papier XTremRC Magazine vers le web est-elle envisagée ?

DB: Nous envisageons beaucoup de choses mais nous ferons un pas après l'autre. Pourquoi pas...

G: Comment voyez-vous le futur de ce magazine ?

DB: Je le vois... Rire.

G: Avec le recul, y-a-t-il des choses dans ce numéro 1 que vous souhaiteriez améliorer, corriger ou implémenter pour le numéro 2 ?

DB: Je suis perfectionniste alors dès que le premier numéro est sorti, j'ai déjà en tête de tout modifier et de tout corriger. Je vous prépare déjà une surprise pour le second..

G: Peut-on espérer un rythme de parution plus rapide que semestriel dans le futur ?

DB: Non, je ne pense pas. Le monde RC voiture ne nous offre pas une actualité mensuelle. Le semestriel reste pour moi une valeur sûre. Languir la sortie du prochain numéro reste pour moi un atout commercial.

G: Peut-on déjà savoir quand sortira le numéro 2, et, au moins en partie, ce qu’il contiendra ?

DB: La sortie du numéro 2 se fera en janvier 2018. Allez je vous glisse une exclu. Pour l'échelle 1, à 95 %, nous aurons un reportage sur le champion de moto GP Johann Zarco en personne.

G: Si des personnes souhaitent contribuer à XTremRC Magazine, comment cela se passe-t-il ? Cherchez-vous des profils particuliers ?

DB: Pour contribuer, c'est très simple, envoyez-nous un mail (xtremrcmag(at)gmail.com ). Nous vous répondrons quoi qu'il en soit et qui que vous soyez. Ce magazine est tourné vers la simplicité et l'humilité.

G: Petite question piège : quel était votre magazine papier français préféré, Auto8, Auto RCM, Buggy Magazine, Adapte ?

DB: Je suis né avec Auto 8 dans les mains. Ça reste mon coup de coeur.

G: Autre petite question piège : quel est ou était votre magazine papier étranger préféré ?

DB: RC Car Action. Un magazine américain. Il me laisse rêveur car je voyais des marques américaines qui n'était pas distribué en France et qu'il était impossible d'avoir.

G: Et pour conclure, où peut-on se procurer ce magazine, et à quel prix ? Et hors de l’Hexagone ?

DB: Pour l'instant ce magazine est en vente sur le site de la FFVRC. Nous sommes en train de travailler sur la distribution du magazine directement dans les magasins de modélisme français. Mon rêve serait d'aiguiller les gens à rentrer dans des magasins pour acheter. Humblement, je souhaiterais relancer le marché français. Un peu gros vous allez me dire mais quand on y repense, nous avons tous commencé le modélisme par l'achat d'un magazine qui nous a naturellement conduit vers un magasin de RC. Ma grand-mère disait : « les choses les plus simples sont les meilleurs ». Alors j'ai envie d'essayer.

G: David, merci beaucoup pour cette interview. Un dernier mot pour la fin ?

DB: Merci à toi Georges pour l'intérêt que tu as porté à notre premier numéro d'Xtrem RC MAG  et merci à tous ceux qui l'ont achetés. Sachez que votre argent rentre dans une caisse associative et qu'il est utilisé de manière ludique par un passionné de RC!

En savoir plus:

Texte et photos: Georges.