Corally Cup
au Havre (F) 06-07/03/2004

Edité le 08/03/2004.
Réactualisé le 14/03/2004.
Textes et photos: Georges.

Comme fin 2002 (où cette compétition était jumelée avec le Grand Prix EFRA), le club HARC76 managé par M. Delalondre a accueilli une nouvelle fois la Corally Cup les 6 et 7 mars 2004.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas le complexe de ce club, il s'agit sans doute de la plus grande piste moquette indoor européenne permanente. Il est abrité pour la petite histoire dans ce qui était le ancien hall de ravitaillement du paquebot France. Ce bâtiment accueille également une piste extérieure pour les thermiques, ainsi que d'autres associations de navimodélisme, de restauration de bateaux grandeurs (dont certains superbes avec une coque en acajou), de tennis et un musée. La salle accueillant la piste moquette est une des rares à ne pas avoir de poteaux au milieu, mais est malheureusement impossible à chauffer, car elle dispose d'un système de ventilation naturelle. La lumière naturelle y pénètre facilement, et un éclairage est mis en route dès qu'elle est trop faible.

La moquette de couleur grise dispose d'un bon grip général, particulièrement sur la trajectoire. Le balisage est pénalisant, mais pas cassant. Les organisateurs ont particulièrement veillé au dessous des châssis, suite à un incident avec un pilote dont le châssis avec une vis mal serrée avait occasionné pas moins de 22 trous en une seule manche!

La déception viendra de la participation. En effet, on comptait 30 classés en catégorie Modified et 14 en Promotionnal. Cette faible participation s'explique du côté français par le fait que le même jour avait lieu le championnat de France 1/10° tout-terrain électrique et des régionales, comme en ligue 6 par exemple. Relativement peu d'étrangers, principalement des belges, des allemands, des hollandais, un finlandais, mais pas d'anglais, pour cause de championnat national.

Du point de vue du règlement, on distinguait deux catégories:

  • Une catégorie "Modified" reprenant la plupart des points du règlement EFRA, avec moteurs 12 tours.
  • Une catégorie "Promotional", pour les pilotes n'ayant jamais participé à une finale A française ou européenne en "Modified". Le moteur imposé était le Corally 17 tours 5° FVRC et deux moteurs étaient autorisés.

L'inscription était de 20.00€ en catégorie "Modified" et de 10.00€ en "Promotional", où les débutants étaient les bienvenus. Les quelques rares "Rookies" venus sur la course en sont repartis avec beaucoup d'enseignements.
Les seuls pneus autorisés étaient les Take-Off Corally A montés-collés sur jantes pleines type Ho-Bao avec inserts roses Corally. Les quatre étaient vendus au prix de 39.00€ et deux trains marqués étaient autorisés pour la course.
Le traitement imposé était le Corally TC2, dans la bouteille d'origine.

Matériel châssis:

Corally:

A tout seigneur, tout honneur, commençons par la marque batave qui sponsorisait l'évènement. Difficile d'être exhaustif.
Première bonne nouvelle pour les adeptes des châssis Assassin, Corally a enfin sorti une roue-libre fiable, huit mois après avoir identifié le problème... Les acheteurs pourront échanger gratuitement leur ancienne roue-libre inutilisable de boîte contre la nouvelle, au design très similaire à celle prototype utilisée depuis le début par les pilotes officiels de la marque.
L'ensemble châssis et platine 3.2mm en version Mid comme les triangles courts usinés toujours dans la même nuance molle de Delrin sont disponibles commercialement.

La Corally Assassin 5+1 "Rear Drive" de Simo Ahonemi.

Un châssis et platine 3.2mm en version Rear-Drive, dont le prototype était visible sur la voiture d'Olivier Goettelmann sera également proposé bientôt.

La Corally Assassin "Direct Drive" de Goettelmann Olivier.

Par contre, toujours pas de triangle plus rigide, que ce soit en version moulée ou usinée...
La grande surprise était une nouvelle version de l'Assassin avec un châssis à moteur arrière ("Rear Drive") et pack recentré en 5+1. Ce châssis, réservé aux pilotes officiels, qui est une initiative de pilotes allemands (comme Jespers Patrick), ne devrait jamais voir le jour commercialement. Son but serait "d'étudier l'intérêt d'un recentrage des masses". On pouvait voir aussi sur la voiture de Simo Ahenomi des supports d'amortisseurs qui semblaient plus bas que ceux d'origine.
A noter le travail de Walter Pollet-Villard sur son Assassin Mid avec biellettes de renfort sur le train avant, triangles renforcés à la résine, servo recentré, un ancrage de la direction en bas et non plus sur la platine, des cellules et une platine rabaissées de 1mm, etc.

La Corally Assassin 5+1 "Rear Drive" de Jespers Patrick.

Schumacher:

La nouvelle Supertourisme 1/10° électrique de Schumacher, la Mi2 faisait sa première grande sortie nationale en France aux mains de deux pilotes, Loïck Etienne (champion de France 2002 en Touring 1/10° et récemment couronné en piste 1/12° à la dernière manche de Montbrison) et de Sébastien Caramelle. L'anglaise abondonne les suspensions à double triangulation (géométrie identique depuis la SST) pour adopter une triangulation plus traditionnelle de type triangle avec biellette supérieure. La répartition des masses a été revue, comme la transmission, et le châssis et la platine sont nouveaux. Les matières plastiques ont évoluées, elles sont nettement plus chargées en fibres, donc plus rigides. Si le châssis semble intéressant à plus d'un titre, il souffre néanmoins pour le moment de quelques défauts de jeunesse (étriers de fusée avants par exemple). Cependant, les deux pilotes présents ne pourront présents ne pourront pas réellement défendre leur chance, car ne disposant pas de la roue-libre (celle de la mission 1 n'étant apparemment pas compatible) et ne disposant que de peu de recul sur cette auto. Loïck, par exemple, n'a fait ses premiers tours de roues avec que le vendredi soir.

La Schumacher Mission 2 de Loïck Etienne.

X-Ray:

Les châssis slovaques, en version Raycer (à l'image de Mathias Rascol ou de Threhout Aurélien par exemple) ou Evo2 (la Factory n'étant pas disponible à cette date, la plus proche de cette version étant celle de Thomaes Benoît) rencontrent de plus en plus de succès et se répendent dans les stands. Certains adoptent les triangles courts, d'autres pas.

La X-Ray T1 Evo2 de Thomaes Benoît.

Raphaël Lee utilisait une Evo2, mais avec un châssis moulé de Raycer.

La X-Ray T1 Evo2 de Raphaël Lee.

Yokomo:

La belle japonaise était aux mains de plusieurs pilotes français et belges, uniquement vue en version SSG. Pas d'évolution notable, si ce n'est les modifications habituelles et maintenant connues de tous. On espérait voir la nouvelle version CGM Special à châssis moulé, qui est annoncée plus rigide que les précédentes versions, mais ce ne fut pas le cas.

Associated:

La TC3, qui devrait bientôt fêter ses cinq bougies, reste une valeur sûre niveau performance et fiabilité, même si elle était moins bien représentée que d'habitude. Une remplaçante est attendue à la fin de l'année, mais aucune photo ou information fiable n'a filtré pour le moment. Les rumeurs vont bon train, et certaines sont assez amusantes.

Tamiya:

Là aussi, on espérait voir la nouvelle bête de compétition de Tamiya, le TRF415. On espère sincèrement que la version commerciale ressemblera au sublimissime prototype utilisé par Marc Reinhard à la DHI Cup. Non seulement il était superbe esthétiquement, mais la conception suivait et était axée uniquement sur la performance: châssis et platine ultra-rigide en (vraies) fibres de carbone 3mm, suspensions rigides (les triangles avants autorisant cependant un peu plus de "flex" que l'arrière), masses ultra-recentrées, amortisseurs à corps traités "fluorine", refroidissement moteur étudié, sorties de différentiel en Delrin, etc. La qualité des matériaux du prototype était exceptionnelle. Seule l'accessibilité semblait délicate, mais sur la piste, quel bonheur à voir rouler, les suspensions travaillant extrêmement bien grâce à la rigueur et la rigidité des cinématiques de suspensions et du châssis.

Sinon, on pouvait voir plusieurs Tamiya TB Evo3 en version rouge Surikarn. Celui du belge Jean-Michel Risser adoptait une transmission à cardan flottant type TC3 (afin de fiabiliser la transmission) d'origine Tech Racing. Cette option n'est semble-t'il plus commercialisée.

Le TB01 Surikarn de Jean-Michel Risser.

Bruno Guilbert utilisait quant à lui un TRF414 M2 WCR avec bonheur, puisqu'il finira à une excellente cinquième place en finale A en Modified.

Le TRF414 M2 WCR de Bruno Guilbert.

HPI:

Naturellement, plus aucune Pro3 dans les stands, mais plusieurs Pro4 roulaient. Les pilotes en semblent satisfaits, le potentiel de l'auto semble très bon, même si pour le moment les couples coniques semblent sensibles. Yoann Bukowski a travaillé sur ce point et dit ne plus avoir de problème depuis qu'il a modifié la roue-libre en faisant passer le nombre de vis fixant la couronne de 3 à 6.

La HPI Pro4 de Yoann Bukowski.

Team Losi:

bizaremment, aucune XXX-S dans les stands!!!

Autres:

pas de châssis exotique ou de prototype visible dans les stands.

Accus:

GP3300 pour la majorité des pilotes, et ce, dans plusieurs gaines, rouges (parfois avec une étiquette rapportée mentionnant SP) ou jaune/verte. De plus en plus de "shorty cells", plus courts que les anciennes générations, dont on distingue encore deux sous-générations, celles à petit pôle plus et celle à gros.

Accus Fukuyama.

Dans les stands, on pouvait découvrir deux nouveaux trieurs (en plus des habituels Corally, Team Orion, Peak, SMT, SMC, ProMatch, GM...): Fukuyama, un trieur américain qui commence à prendre pas mal d'importance, et AkkuPlus, un trieur suisse déjà connu dans le monde de l'aéromodélisme compétition. Au programme de ce dernier, double zappage et trie à 35A. Vu aussi aux mains de Fabien Simonini, des accus Team TJ Cells d'un trieur anglais.

Accus AkkuPlus.

Pour information, des Sanyo 3600 sont annoncés pour courant 2004. Cependant, pas de panique, inutile de jeter les GP3300, premièrement parce que si ces 3600 sont aussi décevants que les Sanyo 3300HV... et parce qu'ils ne seront pas homologués en compétition avant début 2005.

Moteurs:

Une nouvelle série "Black" est annoncée chez Corally. Seules les cages étaient visibles, elles diffèrent des anciennes par la forme des aérations seulement. Les rotors devraient être à gros noyau. Petite information concernant les nouveaux charbons quatre éléments qui devraient connaître un grand succès cette année en catégorie 17 tours, il faut absolument les rôder longtemps et si possible mécaniquement jusqu'à ce que les stries disparaissent, sinon, le collecteur est massacré en deux temps trois mouvements. Une fois correctement rôdés, il semblerait qu'ils représentent un très bon compromis performance/longévité.

SMT devrait prochainement commercialiser une gamme basée sur les cages Reedy à quatre aimants. Le rotor devrait être à petit noyau et la qualité de la brasure des fils sur le collecteur devrait être améliorée pour la saison 2004.

Team Orion/Peak : Plusieurs pilotes disposaient des derniers moteurs en cage V2 à charbons ronds et disposés à 45°. Cependant, certains ont eu du mal à trouver des chevaux et sont revenus à des têtes classiques. Chose étonnante, des versions Orion Hara et Peak Surikarn à collecteur twisté vus à cette course n'avaient pas les fils brasés sur les collecteurs. Certains clients n'ont pas tropapprécié...

Sinon, dans les stands, on pouvait voir également quelques Integy, GM, etc.

Pour l'anecdote, un pilote du plateau a littéralement explosé son moteur en le branchant sur la sortie rôdage moteur d'un Motor Checker Orion en le faisant tourner sous 7.2V. Certes, en charge, un moteur électrique n'atteint pas les régimes démentiels qu'il peut atteindre à vide, et on dépasse les limites admissibles aussi bien au niveau de l'ancrage des fils sur le collecteur que des roulements, mais il semblerait que le problème soit venu du Motor Checker qui ne régulait pas et envoyait directement du 12V.

Pneus:

Pour les deux catégories, comme déjà dit plus haut, les pneus Take-Off Corally A (imposés lors des deux dernières saisons en championnat de France) montés-collés sur jantes pleines type Ho-Bao avec inserts roses Corally étaient imposés. Au premier abord, on aurait pu imaginer avoir des problèmes de grip, mais il n'en fut rien, et associé au produit imposé, le TC2, certains luttaient même pour ne pas partir en casquette en virage. Les pneus choisis ont donné satisfaction, sauf sur un point, le collage, particulièrement mal fait, mais c'est hélas souvent le cas avec les montés-collés.

Côté technique de traitement, la majeure partie des pilotes traitait deux fois plus longtemps à l'arrière qu'à l'avant. Certains faisaient tourner deux trains complets. Certains utilisaient un produit nettoyant avant ou après le traitement, d'autres non. Certains essuyaient avant de rouler, d'autres pas... Chacun sa sauce! ;-)

Carrosseries:

Pour les carrosseries, le règlement de cette Corally Cup s'alignait sur la liste EFRA datant du 28 février 2003, la liste officielle 2004 n'étant pas encore sortie. Exit donc les carrosseries qui sont habituellement appréciée, comme les Protoform Stratus 2.0 et autres Mazda 6. Dans cette liste EFRA, le meilleur choix sera la Stratus 1.0 Protoform. A noter qu'il existe plusieurs générations de Stratus 1.0 (au moins trois), la dernière ayant un comportement plus directif que les anciennes versions. Elle a un pare-brise différent et est plus jouflue et plus profilée. Ces petits détails ont leur importance... Certains s'aventureront avec des Vectra, voir avec des Alfa 156, mais rien ne valait le comportement sécurisant de la Stratus 1.0. Les organisateurs ont su cependant faire preuve de tolérance envers les "Rookie" qui étaient un peu déroutés par ces restrictions de matériels.

De plus en plus de pilotes font attention et travaillent sur l'aérodynamisme (l'aileron particulièrement), et on a pu voir certains expérimenter des choses intéressantes. Peut-être un nouveau sujet pour un article technique sur ce site, qui sait?

Autres:

Vus dans les stands, deux choses sympathiques.

Goettelmann Olivier disposait d'une "mini-friteuse" pour imprégner d'huile ses bagues moteur à chaud.

Goettelmann Olivier disposait d'une "mini-friteuse" pour imprégner d'huile ses bagues moteur à chaud.

Yann Monnot s'était offert les nouvelles couvertures chauffantes Yokomo. On peut (presque) tout paramétrer, timing, température sur chaque roue, etc... Un bien beau jouet!

Yann Monnot s'était offert les nouvelles couvertures chauffantes Yokomo. On peut (presque) tout paramétrer, timing, température sur chaque roue, etc... Un bien beau jouet!

Quelques photos:

Qualifications "Modified"

  • Dès la première manche, Simo Ahonemi donne le ton avec un 16 tours en 5min02.96. Comme il ne semble pas particulièrement forcer son talent, on sait déjà que les 17 tours vont tomber rapidement. Derrière, à presque 10 secondes, on trouve Heinz-Jürgen Kalinowski et à un peu plus de deux secondes suit le belge Thomaes Benoît. Ensuite se placent Urbès Laurent, Robert Raphaël, Urbès Fabien, Carpentier Jérôme, Rascol Mathias, N'Daye Cyril et Guilbert Bruno. Kohlhage Stephan, Simonini Fabien et Bukowski Yoann sont aux portes de la A.
  • Seconde manche, Simo Ahonemi améliore un peu, mais ne passe pas encore le 17 tours. Le local Delalondre Jérémy opère une forte remontée dans le classement en remontant à la seconde place à 7 secondes du leader et Urbès Fabien se place en troisième position. On trouve ensuite Urbès Laurent, Robert Raphaël, Guilbert Bruno, Rascol Mathias, Heinz-Jürgen Kalinowski, Thomaes Benoît et Pollet-Villard Walter qui accède à la A. En onzième position se trouve Bukowski Yoann. N'Daye et Carpentier Jérôme ne sont momentanément plus en A.
  • Troisième manche, Simo passe le 17 tours en 5min17.55. Delalondre est toujours second suivi du très en forme Mathias Rascol. N'Daye remonte en A et se place 4. Pollet-Villard Walter redescend en B et Bukowski Yoann est toujours 11°!
  • Manche 4, Simo reste premier mais n'améliore pas. N'Daye frôle le 17 tours avec un 16 tours en 5min03.73. Kalinowski Heinz-Jürgen remonte à la troisième place et chasse Delalondre du top 3. Pollet-Villard Walter remonte en A à la septième place et Thomaes redescend en B.
  • Manche 5 du dimanche matin, les deux premiers n'améliorent pas, mais reste à leur position respective. Delalondre signe un 16 tours en 5min04.68 et reprend sa troisième place. Pollet-Villard améliore et prend la quatrième place, suivi de Kalinowski. Thomaes remonte en A, 5. Suivent Rascol, Robert, Guilbert et Urbes Fabien. Son frère Laurent est onzième.
  • Sixième et dernière manche. Simo améliore un peu avec un 17 tours en 5min17.01. Thomaes améliore avec un 16 tours en 5min02.83 wet fôle le 17 tours. N'Daye se place troisième avec son temps réalisé à la quatrième manche de la veille. Suivent Delalondre, Pollet-Villard, Kalinowsk, Rascol, Carpentier, Robert et Guilbert. Les frères Urbès se retrouvent à la 11° et 12° places.

Qualifications "Promotional"

  • Première qualification. Simon Capon signe un 15 tours en 5min11.12. Suivent Threhout Aurélien en 15 tours en 5min15.95 et Camicas-Aycardi Georges en 15 tours en 5min17.08. Suivent Prost Nicolas, Lee Raphaël, qui clôt le ballet des 15 tours, Sergeys Alain, Demony Jean-Philippe. Goettelmann Olivier (un des favoris du futur championnat de France 2004) n'est pour le moment que huitième et est suivi de Risser Jean-Michel et Friboulet Jordan, tous en 14 tours. Ceux qui sont pour le moment en B n'ont pas fini leur manche.
  • Manche deux. Threhout Aurélien améliore avec un temps de 5min08.89. Simon Capon n'améliore pas et passe second, comme Camicas-Aycardi Georges qui descend à la quatrième place. Dannel Gaetan s'intercale à la troisième place. Queva Fabien améliore en 5min17.62.
  • Troisième manche. Capon reprend la pôle avec un 15 tours en 5min à Threhout Aurélien qui n'améliore pas. Goettelmann Olivier remonte à la sixième place..
  • Quatrième manche et dernière manche du samedi. Dans le trio de tête, on trouve toujours Capon, Threhout et Dannel qui n'améliore pas. Goettelmann, lui, améliore et prend la quatrième place devant Prost et Camicas-Aycardi qui améliore aussi.
  • Cinquième qualification. Goettelmann signe presqu'un 16 tours avec un 15 tours en 5min01.30. Threhout et Dannel améliorent également..
  • Sixième et dernière qualification. Goettelmann n'améliore pas mais reste en pôle. Dannel et Threhout améliore et leur position s'inverse par rapport à la manche précédente. Suivent ensuite Capon Simon, Prost Nicolas, Lee Raphaël, Camicas-Aycardi Georges, Queva Fabien, Debomy Jean-Philippe et Sergeys Alain. Risser Jean-Michel prend la onzième place.

Finales A "Modified"

  • Première manche: Le premier passage de la ligne de comptage respecte l'ordre de la grille de départ, i.e. Simo Ahonemi, Thomaes Benoît et N'Daye Cyril. Derrière, Pollet-Villard Walter et Robert Raphaël se montrent plus opportunistes prennent la quatrième et cinquième place pour la conserver jusqu'au bout. Guilbert Bruno remonte du fond de la grille jusqu'à la sixième place.
  • Seconde manche: Simo Ahonemi, sur un train de sénateur, signe le seul 17 tours de cette manche, suivi du rapide N'Daye Cyril et du local Delalondre Jérémy. Ensuite, on trouve Thomaes, Kalinowski, Robert, Rascol, Guilbert, Carpentier. Pollet-Villard chute à la dernière place dans cette manche.
  • Troisième et dernière manche: Simo Ahonemi, signe à nouveau le seul 17 tours de la manche. Derrière, Thomaes Benoît conserve sa place sur la grille et est suivi à l'arrivé de Delalondre Jérémy, N'Daye Cyril, Guilbert Bruno, Rascol Mathias, Robert Raphaël, Kalinowski Heinz-Jürgen, Pollet-Villard Walter et Carpentier Jérôme, qui aura connu quelques problèmes de transmission.

Finales A "Promotional"

  • Première manche: Goettelmann Olivier part comme une balle de sa place de pôleman. Il est suivi de Dannel Gaetan et Lee Raphaël. Goettelmann préserve sa place jusq'au bout en étant le seul à faire régulièrement des tours en dessous de 20 secondes et signe le seul 16 tours. A la fin de cette manche, après Olivier, on trouve Dannel Gaetan, Capon Simon et Lee Raphaël. Sergeys Alain n'avait pas pris le départ aux finales.
  • Seconde manche: Premier tour, l'ordre de la grille de départ est respecté pour les trois premiers, derrière, c'est plus confus. Cependant, à mi-course, Threhout Aurélien passe Goettelmann Olivier et passe la ligne d'arrivée en premier. Suivent Capon Simon et Dannel Gaetan.
  • Troisième et dernière manche: Camicas-Aycardi Georges abandonne au premier tour, suivi deux tours plus tard de Debomy Jean-Philippe. Goettelmann Olivier, le couteau entre les dents, signe le seul 16 tours de la manche. Il est suivi de Threhout Aurélien, Dannel Gaetan, Capon Simon, Queva Fabien, Lee Raphaël et Prost Nicolas.

Finales B "Modified"

  • Première manche: Kalinowski Dennis ne prendra le départ d'aucune finale. Simonini Fabien est contraint à l'abandon au bout de cinq tours. Urbes Fabien remporte cette première manche devant Bukowski Yoann (qui est, pour mémoire, l'ex-pilote développeur du prototype Asphalte) et Valente Alexander. Suivent Etienne Loïck, Jespers Patrick, Caramelle Sébastien, Urbes Laurent et Henriet Manuel. A noter la présence en B de noms de pilotes que l'on a plus l'habitude de voir en finale A.
  • Seconde manche: Caramelle Sébastien abondonne au bout de six tours. Urbes Fabien remporte également la seconde manche. Henriet Manuel, plus chanceux que dans la première manche, prend la seconde place suivi de Jespers Patrick, Simonini Fabien, Etienne Loïck, Valente Alexander, Bukowski Yoann et Urbes Laurent.
  • Troisième et dernière manche: Urbes Laurent gagne la troisième manche devant Valente, Jespers, Etienne, Bukowski, Simonini, Caramelle, Henriet et Urbes Fabien.

Finales B "Promotional"

  • Le belge Jean-Michel Risser remporte facilement la première manche suivi de Friboulet Jordan, Adriaemssens Sven et Petit Emmanuel, un "Rookie" qui n'aura cessé de progresser au long du week-end.
  • Idem pour la seconde manche, où l'ordre est inversé seulement entre Adriaemssens Sven et Petit Emmanuel.
  • Troisième manche: la lutte sera plus chaude entre Jean-Michel Risser et Friboulet Jordan, qui tournera à l'avantage de ce dernier. Ensuite, on trouve Adriaemssens Sven et Petit Emmanuel.

Finales C "Modified"

  • Première manche, Moysan David et Joncenlis Patrick ne pourront pas prendre le départ. Plusieurs avertissements pour des problèmes de poids ou de fréquence. Après correction suite à ces avertissements, on trouve Levasseur Laurent, suivi de Monnot Yann et Allouni Samy.
  • Seconde manche: Kohlhage Stephan ne pourra pas prendre le départ et Magnier Stéphane est contraint à l'abandon au bout de deux tours, suivi de Joncenlis Patrick six tours plus tard. Tournois Teddy s'impose devant Monnot Yann et Moysan David, qui après une pause de quelques mois semble bien décidé à revenir aux affaires. Suivent Allouni Samy, Levasseur Laurent, Truong Alban et San Martin José.
  • Troisième manche: Désolé, pas d'information dessus. Sorry...

Tableau des finalistes "Modified"

Pilote

Châssis

Moteur

Ratio

Batterie

Servo/Radio

Variateur

Sponsors

Simo Ahonemi

Corally Assassin 5+1

Corally 12*1 Gold

7.0

Corally GP3300SP

Sanwa WRX / Sanwa M8

Nosram Evolution

Corally / Nosram

Thomaes Benoît

X-Ray T1 Evo2

Team Orion

23/93

Team Orion GP3300SP

KO / KO

Nosram Dominator

Team Orion / X-Ray / Nosram / Serpent / Froggy

N'Daye Cyril

Corally Assassin 5+1

Corally 12*1 Gold

7.4

Corally GP3300SP

Futaba 9450 / Futaba 3PK

Nosram Evolution

Corally / Millenium Racing

Delalondre Jérémy

Corally Assassin

Corally 12*1 Gold

7.0

Corally GP3300SP

KO / Futaba

Robitronic

Corally / Select Models

Pollet-Villard Walter

Corally Assassin

Corally 12*1 Gold

6.94

Corally GP3300SP "shorty"

KO / KO

LRP Quantum 2

Corally / Select Models / Neur'one RC

Kalinowski Heinz-Jürgen

Corally Assassin 5+1

Corally 12*2

6.7

Corally GP3300SP

Sanwa WR / KO EX1 Mars

Nosram Power Dominator

Megadrom

Rascol Mathias

X-Ray T1R

SMT 12*3

7.3

SMT GP3300SP

KO / Futaba 3PJ

Robitronic

SMT / R&B / Millenium Racing / Modélisme 44

Carpentier Jérôme

Tamiya TB Evo3

Corally 12*1

7.5

Corally GP3300SP

Sanwa ERG-VB / Futaba 3PJ

LRP Quantum

Corally / T2M / Racing Shop

Robert Raphaël

Yokomo MR4-TC SD SSG

CS 12*1

23/70

CS Team Pack GP3300

KO 9343 / Futaba 3VC

CS Rocket Max

XXX Racing / CS Electronic / R&B / Yokomo / Jaco

Guilbert Bruno

Tamiya TRF 414 WCR

Team Orion V2 12*1

7.34

Team Orion GP3300

Futaba 9550/3PK

Novak Cyclone

Tamiya / T2M / Team Orion

Tableau des résultats "Modified"

(nota: les résultats sont donnés à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas faire preuve de résultats officiels)

Classement final

Nom et Prénom

Nb. de points en finale

Classement en qualif.

1

Ahonemi Simo

2

1

2

Thomaes Benoît

4

2

3

N'Daye Cyril

5

3

4

Delalondre Jérémy

6

4

5

Guilbert Bruno

11

10

6

Robert Raphaël

11

9

7

Kalinowski Heinz-Jürgen

12

6

8

Pollet-Villard Walter

13

5

9

Rascol Mathias

13

7

10

Carpentier Jérôme

18

8

11

Urbes Fabien

2

11

12

Valente Alexander

5

16

13

Jespers Patrick

6

13

14

Bukowski Yoann

7

15

15

Urbes Laurent

8

12

16

Etienne Loïck

8

17

17

Henriet Manuel

10

14

18

Simonini Fabien

10

19

19

Caramelle Sébastien

12

20

20

Kalinowski Dennis

non-couru

18

21

Tournois Teddy

3

22

22

Moysan David

4

23

23

Levasseur Laurent

4

24

24

Monnot Yann

4

25

25

Allouni Samy

7

27

26

Truong Alban

11

30

27

Joncenlis Patrick

12

26

28

San Martin José

12

29

29

Kohlhage Stephan

14

21

30

Magnier Stéphane

18

28

Tableau des finalistes "Promotional"

Pilote

Châssis

Moteur

Ratio

Batterie

Servo/Radio

Variateur

Sponsors

Goettelmann Olivier

Corally Assassin "Direct Drive"

Corally 17*2

5.33

Corally GP3300

KO2123 / Futaba

LRP Quantum

Corally / SMS

Dannel Gaetan

X-Ray T1R

Corally 17*2

5.94

Team Orion GP3300

Futaba 9450 / Futaba 3PK

LRP Quantum

/

Threhout Aurélien

X-Ray T1R

Corally 17*2

5.54

Corally GP3300

Futaba 9550 / Futaba 3PK

LRP Quantum 2

/

Capon Simon

X-Ray T1R

Corally 17*2

5.54

Fukuyama GP3300

Sanwa WR / KO EX1 Mars

Futaba MC800C

Power Racing

Prost Nicolas

Tamiya TB Evo3

Corally 17*2

5.44

Fire Racing GP3300

Futaba 9402

Novak Atom

JTN

Lee Raphaël

X-Ray Evo2

Corally 17*2

5.9

SMC GP3300

Sanwa Super Exczes / Graupner DS9418

LRP Quantum 2

/

Camicas-Aycardi Georges

Team Associated TC3 FT

Corally 17*2

5.62

AkkuPlus GP3300

KO2123 / KO EX1 Mars Edition

Novak Cyclone TC2

AkkuPlus / Over RC / Neur'one RC

Queva Fabien

Team Associated TC3 FT

Corally 17*2

5.6

Corally GP3300

Futaba 3PDF / Sanwa ERG 2R

Nosram Dominator

/

Debomy Jean-Philippe

Team Associated TC3 Team

Corally 17*2

5.8

Peak GP3300

Hitec Flash 4

CS Rocket Max

/

Sergeys Alain

Yokomo MR4-TC SD SSG

Corally 17*2

5.48

Team Orion GP3300

Futaba 9402

LRP Quantum

Mon pote Olivier pour le prêt de son matos!

Tableau des résultats "Promotional"

(nota: les résultats sont donnés à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas faire preuve de résultats officiels)

Classement final

Nom et Prénom

Nb. de points en finale

Classement en qualif.

1

Goettelmann Olivier

2

1

2

Threhout Aurélien

3

3

3

Dannel Gaetan

5

2

4

Capon Simon

6

4

5

Lee Raphaël

10

6

6

Queva Fabien

10

8

7

Prost Nicolas

12

5

8

Camicas-Aycardi Georges

16

7

9

Debomy Jean-Philippe

16

9

10

Sergeys Alain

non-couru

10

11

Risser Jean-Michel

2

11

12

Friboulet Jordan

3

12

13

Adriaemssens Sven

6

13

14

Petit Emmanuel

7

14

Autres sites ayant fait ou susceptibles de faire un reportage sur cette course:

Merci aux membres du club organisateur pour leur accueil symphatique et pour les résultats.
Les résultats fournis par ce site n'ont pas de valeur officielle.
Textes et photos: Georges.