GeMC Series 2020 Round 4
(Championnat Genevois, manche 4),
Meyrin, Suisse, 05/09/2020.

Edité le 20/09/2020.
Réactualisé le 20/09/2020.
Texte et photos: Georges.

Introduction.

Cette quatrième manche des gemcseries 2020, autrement dénommés Championnat Genevois, était en réalité la deuxième de l'année, les premières ayant été annulées pour les raisons que tout le monde connait. Une bonne participation a été enregistrée, avec 47 inscriptions au départ de la course (avec toutefois quelques pilotes doublant les catégories).


La piste.

Le tracé choisi pour cette quatrième manche était celui dénommé "Fraser", dans le sens horaire. Si celui choisi pour la précédente manche ("Bandama", en sens anti-horaire) était d'apparence faussement simple et très roulant, celui-ci s'avérait à la fois technique et rapide, et réclamait beaucoup de concentration.

Technique châssis Touring.

Dans les stands, malgré la situation actuelle, il était possible de voir dans les stands plusieurs nouveautés intöressantes, dont voici un aperçu partiel.

La Yokomo BD10 de Cédric Ansermoz.

La Yokomo BD10 de Cédric Ansermoz était transformée en profondeur, car équipée d'un châssis "SlimFlex" de l'optionneur australien RC Maker associé à un kit de conversion LCG Racing avec doubles platines supérieures. Le châssis "SlimFlex" se reconnaît assez facilement à ses fraisages non débouchant sous le différentiel et le spool. Il est plus étroit que celui d'origine, et, malgré ses 2.2mm d'épaisseur, il se veut un peu plus raide que celui d'origine. Ce châssis était associé au support flottant spécifique, du même fabricant, pour l'électronique et qui fait également office de lest. Le kit LCG Racing, dénommé "SFXY" inclut quant à lui un bâti-moteur, deux platines supérieures symétriques ainsi que des vis de fixation spécifiques. Le principe des deux platines supérieures symétriques a été repris de l'Awesomatix A800MMX, et leur dessin leur ressemble beaucoup, sans être totalement identique. Par exemple, les trois trois de fixation centraux de chaque platine sont régulièrement espacés sur l'Awesomatix, mais pas sur ce kit de transformation. Le principe des vis sans tête comportant une collerette supérieure se logeant dans un fraisage périphérique au trou dans la platine et une partie lisse sous celle-ci est également emprunté à Awesomatix. Le bâti-moteur est par contre assez différent, beaucoup plus ajouré que sur l'A800MMX, et s'il possède trois trous de fixation à l'avant, il n'en offre que deux sur l'arrière. Ce principe de platines supérieures doubles permet de moduler le flex global, mais aussi les flexs avant et arrière de l'auto assez facilement. Il a également été repris sur l'ARC R12 (en photos ci-dessous) et il sera probablement disponible sur la future MTC-2 en option, car son bâti-moteur, étrangement similaire à celui de l'Awesomatix, semble offrir des points de fixations pour ce type de platines doubles supérieures.

Cette combinaison semble plutôt bien fonctionner car son pilote s'est positionné à la septième position en qualification et a fini cinquième en finale A.

La ARC R12 de Jean-Claude Bignens.

Jean-Claude Bignens disposait de la toute dernière Touring 1/10° électrique proposée par le discret constructeur Taïwanais ARC (Advanced Racing Car), la R12. Par rapport à la R11 Mid, beaucoup de choses ont évoluées. Comme écrit plus haut, la R12 dispose maintenant de deux platines supérieures symétriques dont le principe de fonctionnement et le dessin est repris de l'Awesomatix A800MMX. La transmission a été légèrement revue. Les ancrages intérieurs des biellettes de carrossage reprennent le système de réglage d'ancrage par cales comme sur les dernières productions Tamiya TRF. Comme chez Team XRay (même si ce principe est bien antérieur), les triangles offrent deux ancrages pour les amortisseurs, un dans le plan du triangle, et un autre abaissé, seulement utilisable avec les supports d'amortisseurs en option (comme chez Team Xray d'ailleurs...). Comme le veut la tendance actuelle, les barres antiroulis migrent vers le bas et se situent maintenant dans un plan situé entre les triangles et les cardans. Bref, si la R12 ne présente pas de réelles révolutions, elle offre toutefois une synthèse homogène des solutions techniques actuelles et semble plutôt bien fabriquée, hormis parfois des problèmes de moulage au niveau du corps différentiel semble-t-il (information à vérifier). Son esthétique discrète et sobre plaît également à de nombreux pilotes.

On peut voir sur les photos que les points de fixation des platines supérieures sur le bâti-moteur sont utilisés. Toutefois, après essais, son pilote est revenu à une configuration beaucoup moins raide avec une seule vis montée sur le point le plus reculé de la platine avant et une seule vis sur le point central de la platine arrière, ce qui a rendu la voiture à la fois plus efficace et plus prévisible.

La Team XRay T4'2020 de Sébastien Leuenberger.

Sébastien Leuenberger a troqué sa TC7.2, les pièces détachées devenant compliquées à trouver suite à l'abandon complet par Team Associated de son programme piste électrique, contre une Team Xray T4'2020 optionnée raisonnablement.
Au volant de sa nouvelle auto, Sébastien a finit sur la troisième marche du podium en finale A.

Technique châssis Traction / FWD.

Si la majorité des pilotes roulait avec des MST TCR, on notait également la présence de deux modèles Team XRay, d'une Tamiya et d'une... Yokomo!

La Yokomo YR-F2 Special de Michel Maurer.

Michel Maurer s'était remonté pour cette course une Yokomo YR-F2 Special. Cette auto de légende, sortie en 1996, méritait une page dédiée, qui se trouve en cliquant... ici ou sur les photos ci-dessous!

La Tamiya M07 de Marko K.

Bien qu'étant une traction, la Tamiya n'est théoriquement pas conforme au règlement des GeMC Series, car les pneus imposés dans celui-ci ne peuvent pas être montés dessus. Néanmoins, cette auto ne présentant pas de caractéristiques techniques qui lui procurerait un quelconque avantage anti-sportif par rapport au reste du plateau, elle a été autorisée à participer par l'organisation, car, comme le veut la devise, "plus on est de fous, plus on rit!".

Cette Tamiya M07 est loin d'être d'origine, puisqu'équipée du kit de transformation "Competition Level" de chez Yeah Racing qui la métamorphose radicalement, à tel point que budgétairement, il est probable qu'il vaille mieux partir de ce kit et d'y ajouter les pièces détachées qui manquent. Si l'esthétique de la M07 lui donne un aspect "compétition" des plus aguicheurs, l'auto reste une M-Chassis qui ne peut honnêtement pas rivaliser à armes égales avec les autres tractions du plateau. Mais le plaisir avec ce genre d'auto est ailleurs, et c'est elle qui recueille le plus de sympathie des spectateurs de la course!

Technique châssis Formule 1.

Dans cette catégorie Formule, sauf erreur, sur treize autos inscrites, une seulement n'était pas une Team XRay X1!

L'Exotek Racing Ultra F1 de Sylvio Kiesewetter.

La nouvelle Formule 1 de chez Exotek avait déjà fait l'objet d'une présentation sur ce même site.

Sylvio Kiesewetter roulait également avec la Ultra F1 qu'il avait modifié en remplaçant la partie en aluminium par une plaque en acier de confection personnelle pour rajouter du poids au centre de l'auto. Sylvio a fini second de la finale A dans la catégorie Formule 1.

La Team XRay X1 de Sandy Baran.

En photos ci-dessous, la Team XRay X1 de Sandy Baran, qui montera sur la troisième marche du podium de la finale B.

La Team XRay X1 de Kevin Layes.

En photos ci-dessous, la Team XRay X1de Kevin Layes, un pilote qui participait pour la première fois aux GeMC Series. A noter l'utilisation du dernier contrôleur brushless entrée-de-gamme de chez Performa Racing, le P1 60A, reconnaissable à son boîtier très caractéristique.

Résultats.

Les résultats complets se trouvent à l'adresse suivante: https://www.myrcm.ch/myrcm/main?pLa=fr&dFi=gemc&dId[E]=52617&hId[1]=search#Remarque à l'attention des mal-comprenants: les photos des podiums sont des photo-montages sur lesquelles ont volontairement été laissés de faux-raccords et sur lesquelles ont été volontairement ajoutées des lignes blanches verticales pour ceux qui ne savent pas décrypter une image.

Résultats en catégorie Touring Car.

En catégorie Touring Car, ça roule extrêmement fort aux avant-postes. En qualification, c'est Xavier Deparde qui tire son épingle du jeu et qui décroche la pôle-position devant Bastien De Marco et Alexis Banderier.

Xavier gagne les deux premières manches de la finale A et sécurise ainsi sa place sur la plus haute marche du podium. Bastien est second et Sébastien Leuenberger remonte de sa quatrième sur la grille de départ à la troisième place sur le podium.

La finale B est remportée par Vincent Cavard, suivi de Laurent Maggi et Georges Camicas-Aycardi.

La finale C l'est par Steve Joye, suivi de Alexandre Steube et Anthony Joye.

Sophie Franceschi a remporté la finale D devant Roland Steube et Gatien Commeau.

Gatien Commeau a remporté la première place de la sous-catégorie "Débutants Touring Car".

Finale

Position

Catégorie

Pilote

Total
points

Points
par manches

Châssis

A

1

TC 13.5 Open

Xavier Deparde

16

2:8, 1:8 [3:7]

Team XRay T4'2019

A

2

TC 13.5 Open

Bastien De Marco

15

3:8, 2:7 [1:6]

Awesomatix A800 MMX

A

3

TC 13.5 Open

Sébastien Leuenberger

12

1:7, 2:5 [3:5]

Team XRay T4'2020

A

4

TC 13.5 Open

Alexis Banderier

12

2:6, 3:6 [1:2]

Awesomatix A800 MMCX

A

5

TC 13.5 Open

Cédric Ansermoz

8

3:4, 2:4 [1:4]

Yokomo BD10 avec kit LCG Racing

A

6

TC 13.5 Open

Paul Franceschi

6

1:5, 2:1 [3:1]

Team XRay T4'2020

A

7

TC 13.5 Open

Alexandre Amort

6

2:3, 3:3 [1:3]

Yokomo BD10

A

8

TC 13.5 Open

Grégory Commeau

4

2:2, 3:2 [1:1]

Awesomatix A800 MMX

B

9

TC 13.5 Open

Vincent Cavard

15

3:8, 1:7 [2:7]

Awesomatix A800

B

10

TC 13.5 Open

Laurent Maggi

14

1:8, 3:6 [2:2]

Team XRay T4'2019

B

11

TC 13.5 Open

Georges Camicas-Aycardi

12

2:8, 3:4 [1:2]

Awesomatix A800 MMX

B

12

TC 13.5 Open

Nicolas Crausaz

12

3:7, 2:5 [1:1]

/

B

13

TC 13.5 Open

Jean-Claude Bignens

11

2:6, 3:5 [1:5]

ARC Racing R12

B

14

TC 13.5 Open

Marc Camporini

8

2:4, 1:4 [3:3]

Team XRay T4'2020

B

15

TC 13.5 Open

Nicolas Huguenin

7

1:6, 2:1 [3:0]

Team Magic E4 RS4 II

B

16

TC 13.5 Open

Alex Carusi

6

2:3, 1:3 [3:2]

/

C

17

TC 13.5 Open

Steve Joye

15

3:8, 2:7 [1:6]

Team XRay T4

C

18

TC 13.5 Open

Alexandre Steube

14

3:7, 1:7 [2:5]

3Racing XIs

C

19

TC 13.5 Open

Anthony Joye

13

2:8, 1:5 [3:5]

Team XRay T4

C

20

TC 13.5 Open

Anthony Voltas

12

2:6, 3:6 [1:0]

Team XRay T4'2020

C

21

TC 13.5 Open

Dani Caiazza

11

1:8, 3:3 [2:0]

Serpent Medius X20 MID

C

22

TC 13.5 Open

Olivier Dubois

8

2:4, 3:4 [1:3]

Team Associated TC 7.2 avec kit Mid RebellionRC

C

23

TC 13.5 Open

Maxime Franceschi

7

1:4, 2:3 [3:2]

Team XRay T4

C

24

TC 13.5 Open

Jérôme Colas

0

1:0, 2:0 [3:0]

Team XRay T4'2020

D

25

TC 13.5 Open

Sophie Franceschi

6

1:3, 3:3 [2:3]

Team XRay T3

D

26

TC 13.5 Open

Roland Steube

4

3:2, 2:2 [1:2]

3Racing XIs

D

27

TC 13.5 Débutants

Gatien Commeau

2

2:1, 1:1 [3:1]

/

Résultats en catégorie Traction / FWD.

La précédente manche laissait planer quelques doutes quant à l'avenir de cette sous-catégorie avec seulement trois participants. Cette quatrième manche a vu la participation nettement progresser, et ce suffisamment pour que les organisateurs séparent les Tractions des Touring Cars pour les qualifications et les finales. Toutefois, il ne faut pas se réjouir trop vite, car la plupart des pilotes en Traction doublent les catégories, ce qui veut dire que cette catégorie Traction est encore fragile, car doubler les catégories dans une journée demande beaucoup d'énergie aux pilotes. Pour devenir vraiment pérenne, elle devra donc attirer un nouveau public dans le futur, et cela si possible sans cannibaliser d'autres catégories.

Jonathan Porta décroche la pole-position devant Laurent Maggi et Dani Caiazza. Pour l'anecdote, ces trois pilotes roulent tous avec des MST TCR. Laurent Maggi remporte les trois finales A et monte donc logiquement sur la plus haute marche du podium, suivi de Michael Hangartner et Dani Caiazza.

Finale

Position

Catégorie

Pilote

Total
points

Points
par manches

Châssis

A

1

Traction / FWD

Laurent Maggi

2

3:1, 1:1 [2:1]

MST TCR

A

2

Traction / FWD

Michael Hangartner

4

3:2, 2:2 [1:3]

Team XRay T4F'2020

A

3

Traction / FWD

Dani Caiazza

8

1:4, 2:4 [3:6]

MST TCR

A

4

Traction / FWD

Jonathan Porta

5

1:2, 3:3 [2:3]

MST TCR

A

5

Traction / FWD

Adrian Hangartner

9

3:4, 2:5 [1:6]

Team XRay T4F'2020

A

6

Traction / FWD

Michel Maurer

10

3:5, 1:5 [2:6]

Yokomo YR-F2 Special

A

7

Traction / FWD

Marko K

14

2:7, 3:7 [1:7]

Tamiya M07 avec kit de transformation Yeah Racing

Résultats en catégorie Formule 1.

En qualification, deux pilotes pouvaient prétendre à la pôle-position, Sylvio Kiesewetter et Chrigu Baeriswyl, car un peu plus rapide que le reste du plateau et très proche en performance en eux. A l'issue des quatre manches de qualification, c'est Chrigu qui s'adjuge le titre de poleman, devant Sylvio et Alex Carusi.

En finale, Chrigu remporte deux manches sur trois et monte donc logiquement sur la première manche du podium. Sylvio est deuxième et Michel Maurer troisième.

La finale B est remportée par Alexandre Siebert, Samuel Siebert est second et Sandy Baran troisième.

Antoine Dubois et Samuel Siebert sont montés respectivement sur la première et la deuxième marche du podium dans la sous-catégorie "Débutants Formule 1".

Finale

Position

Catégorie

Pilote

Total
points

Points
par manches

Châssis

A

1

Formule 1

Chrigu Baeriswyl
16
3:8, 1:8 [2:-]
Team XRay X1 2020

A

2

Formule 1

Sylvio Kiesewetter
12
1:7, 3:5 [2:-]
Exotek Racing F1 Ultra

A

3

Formule 1

Michel Maurer
11
3:7, 1:4 [2:-]
Team XRay X1 2018

A

4

Formule 1

Peter Forster
9
3:6, 1:3 [2:-]
Team XRay X1

A

5

Formule 1

Alex Carusi
7
1:6, 3:1 [2:-]
Team XRay X1

A

6

Formule 1

Cesar Pinto
7
1:5, 3:2 [2:-]
Team XRay X1

A

7

Formule 1

Antoine Dubois
5
3:4, 1:1 [2:-]
Team XRay X1 2020

A

8

Formule 1

Michael Hangartner
5
3:3, 1:2 [2:-]
Team XRay X1 2020

B

9

Formule 1

Alexandre Siebert
9
1:5, 3:4 [2:3]
Team XRay X1 2020

B

10

Formule 1

Samuel Siebert
9
3:5, 2:4 [1:2]
Team XRay X1

B

11

Formule 1

Sandy Baran
9
2:5, 1:4 [3:3]
Team XRay X1

B

12

Formule 1

Adrian Hangartner
5
1:3, 2:2 [3:2]
Team XRay X1

B

13

Formule 1

Kevin Layes
2
3:1, 2:1 [1:1]
Team XRay X1

Action en catégorie Touring!

Action en catégorie Traction / FWD!

En savoir plus:

Texte et photos: Georges.