Présentation: La piste 1/10° électrique Pro10 235mm WRP.

Edité le 15/04/2022.
Réactualisé le 02/06/2022.
Texte et photos: Georges.

Lors de la dernière manche de la saison 2021-2022 des IndoorSeries organisés le club IRCR (Indoor RC Romand) à Savigny (Canton de Vaud, Suisse), Roman Wolff, pilote autrichien grand adepte de PanCars, m'a donné l'autorisation de photographier son prototype WRP (Wolff Racing Products) piste 1/10° électrique Pro10 235mm (ainsi qu'un prototype WRP piste 1/12° sur base CRC). Un grand merci donc à Roman qui m'a confié ses autos pour cette séance photos!

Environ une dizaine d'exemplaires de cette auto ont déjà été fabriquées et roulent actuellement. Son concepteur a dit recevoir de la demande pour fabriquer d'autres exemplaires. Les spécialistes de la discipline reconnaitront des pièces d'origine Roche, mais l'objectif à terme de son concepteur est de fabriquer celles-ci lui-même.

Le châssis de cette auto se veut relativement étroit malgré l'utilisation d'une batterie de type "Shorty" en position transversale.
L'articulation du train arrière de la WRP Pro10 reprend le système des prototypes puis les exemplaires de la petite série Ascari/Hatzenbach d'Achim Schulz dont les origines remontent à 2004. Ce système comporte quatre biellettes, dont deux latérales et deux transversales, et est dénommé "V-Link". Ainsi est créé un point de rotation virtuel qui permet de placer le centre de roulis très bas et de le régler facilement en faisant varier l'inclinaison des biellettes transversales. Pour plus d'informations historiques sur ce système de suspension, il convient de se référer aux pages dédiées de l'indispensable site RC-Car Museum.de. On retrouve ce type de suspension de nos jours sur les PanCar des marques Fenix, Kati, VIP-RC, JJ-17, etc.
Les deux biellettes latérales en plastique sont montées sous la platine supérieure côté châssis et sur la platine inférieure du pod arrière par l'intermédiaire d'extensions surélevées en carbone.
L'amortisseur longitudinal est prolongé par une longue biellette pour ancrer ce dernier très en avant, de sorte à récupérer de la directivité à l'accélération. Les amortisseurs latéraux sont ancrés à l'extérieur sur une traverse en carbone montée perpendiculairement au châssis et verrouillée dans celui-ci par l'intermédiaire de deux encoches.

Un autre point commun avec les premières Ascari/Hatzenbach est la position du servo de direction, qui est monté en position debout, qui qui doit être bien sûr de type "low-profile". Le palonnier de direction monté sur la sortie du servo est en direct, il n'y a pas de save-servo ou renvoi pour une direction plus précise, avec naturellement un plus gros risque de casse du servo donc en contrepartie. Le châssis est fraisé débouchant pour que le fond du servo de direction soit monté à fleur, de sorte à rabaisser le centre de gravité.
L'axe de différentiel tourne sur de plus gros roulements à billes que les ceux habituellement utilisés.
Un large parechoc en plastique est monté à l'avant pour protéger efficacement l'auto en cas de choc frontal.

Les différents exemplaires de cette auto aux mains de différents pilotes devraient rouler bientôt lors des championnats Pro10 autrichien et suisse.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet de WRP RC-Racing!

Les photos ci-dessous montrent un autre exemplaire en cours de montage.

Texte et photos: Georges.