IndoorSeries 2022-2023 Round 2,
Savigny, Suisse, 17-18/12/2022.

Edité le 29/11/2022.
Réactualisé le 29/11/2022.
Texte et photos: Georges.

Introduction.

Malgré l'approche des fêtes de fin d'année et plusieurs autres courses organisées aux mêmes dates en Suisse alémanique et en France voisine, cette deuxième manche des IndoorSeries 2022-2023 organisée par le club IRCR (Indoor RC Romand) comptait 64 inscriptions, réparties comme suit: 40 en catégorie Touring Car 17.5T Open, 14 en catégorie PanCar 1/12° 13.5T Blinky et 10 en catégorie Formule 1. La participation s'est donc avérée en hausse par rapport à la première manche organisée début novembre, mais la proportion entre les catégories était différente. Si la catégorie Formule 1 reste stable grâce à un noyau dur de pilotes fidèles, la catégorie Touring Car a connu une progression notable, tandis que la catégorie PanCar 1/12° a enregistré un recul.

La prochaine manche aura lieu les 4 et 5 février 20233, n'oubliez pas de marquer cette date dans votre agenda!

La piste.

Le tracé, inédit comme à l'accoutumée, s'est avéré plus technique que celui de la première manche. Le sens de rotation était toujours anti-horaire, mais la ligne droite était cette fois-ci placée à l'opposée du podium de pilotage. Hormis cette ligne droite introduite par une chicane précédent le virage précédent de sorte à casser un peu la vitesse. Le reste du tracé était un dédale de virages s'enchaînant les uns après les autres, ne laissant aucun répit aux pilotes.

Ce tracé exigeait une grande habileté de pilotage et une concentration intense de la part des pilotes, ce qui je dois l'avouer, me plait beaucoup. Toutefois, certains pilotes ont pu être déconcertés en ne finissant pas à leur classement habituel. Mais les hiérarchies n'ont d'intérêt que quand elles sont bousculées!

Nouveauté testée et approuvée lors de cette manche, des cubes illuminés par des LEDs passant du rouge au vert et assurant également le décompte à partir de dix secondes avant le départ des finales ont été installés le long de la ligne droite.

Technique Touring Car.

La Tamiya TT-02 de Fabian Bacchetti.

Trop peu de débutants s'aventurent malheureusement en compétition, et c'est bien dommage. Parmi les nombreuses raisons, justifiées ou non, beaucoup de pratiquants pensent que, pour participer à une course, il faille obligatoirement disposer de matériel haut-de-gamme et dernier cri. Ce n'est, heureusement, pas nécessaire. Ainsi le pilote qui gagne la finale A en catégorie Touring Car de cette seconde manche des IndoorSeries roulait avec une T4 2021, une auto de la génération antérieure à la X4, qui en est déjà à sa deuxième itération.

Fabian Bacchetti effectuait ici sa première course avec le Tamiya TT-02 en photos ci-dessous, qui un mélange de pièces issus des versions S et R. Les amortisseurs sont par contre d'origine inconnue. A remarquer une modification intéressante et très utile, des plaques de fabrication personnelle implantées sous le châssis au niveau des triangles de sorte à permettre un réglage plus facile de la valeur de droop. Ce réglage, important aussi bien en loisir qu'en compétition, a fait l'objet d'un article sur ce même site en 2015. Une option existe bien chez Tamiya pour faire la même chose, mais son prix est assez dissuasif...

La motorisation de son auto est confiée à un moteur brushless Hobbywing V10 G4 17.5T régulé par un contrôleur Xerun 2.1 120A de la même marque. Bien que sa conception doive avoir aujourd'hui environ 12 ans d'âge, ce (toujours) très bon contrôleur a été et est toujours copié et contrefait pour de nombreuses marques, plus ou moins bien d'ailleurs. La radiocommande est de marque Spektrum et le servo de direction est un ETronix.

Après quelques conseils d'autres pilotes, notamment sur les réglages de suspension et sur le contrôleur pour diminuer la puissance et la rendre plus gérable, ce Tamiya TT-02 présentait un comportement sur la piste tout-à-fait honnorable et plaisante à piloter selon son propriétaire.

Pour les adeptes des voitures à châssis en plastique de la marque aux deux étoiles, et ils sont nombreux, ils pourront trouver deux articles sur ce même site, un premier intitulé "Technique: La visserie Tamiya à empreinte cruciforme" datant de 2020 et un second intitulé "Montage, préparation et essai du Tamiya TT-02R" datant de 2019.

A noter qu'un autre pilote roulait avec une voiture comportant un châssis en plastique, une Kyosho Fazer MkII, que j'ai manquée de photographier.

L'ARC A10 de Kylian Mooser.

La nouvelle Touring 1/10° électrique, la A10, de la marque taïwanaise ARC avait fait l'objet d'une présentation fin novembre sur OverRC.com.

Sur la A10 en photos ci-dessous de Kylian Mooser, pilote officiel de la marque, on pourra observer l'adoption d'une poulie de spool et d'un corps de différentiel moulé dans un plastique de couleur noir, probablement repris de la R12, l'auto de précédente génération de ARC. Sur la A10, ces pièces sont en effet livrées dans une version moulée dans un plastique autolubrifiant de couleur jaunâtre.

Son auto est propulsée par un moteur Trinity RevTech X-Factor 17.5T régulé par un contrôleur Hobbywing Xerun XR10 Pro, que l'on retrouve sur une grosse majorité du plateau en catégorie Touring Car. Niveau batteries, ce pilote utilise des Performa Racing P1 LiPo HV de 6200mAh ULCG (même si en réalité, ils s'agit plus de LCG car ils font 22mm d'épaisseur et non 19.5mm comme un vrai ULCG).

Pour les adaptes de l'ARC A10, ils pourront retrouver la fiche des réglages adoptés par Kylian lors de la précédente manche dans le groupe ARC Driver sur Facebook.

Une XPress Arrow AT1S.

Lors de cette seconde manche des IndoorSeries 2022-2023, une des premières XPress Arrow At1S, la version entrée-de-gamme de la Arrow AT1 présentée le mois dernier, était visible. L'auto n'a malheureusement pas roulée car son montage n'était pas terminé, mais il eut été dommage de ne pas consacrer une page de présentation dédiée. Merci à Xavier qui m'a confié son auto pour cette séance photos!

Technique Pan Car 1/12°.

La WRP RC 1/12° version III de Renato Isler.

En avril de cette année avait été présentée sur ce site en exclusivité interplanétaire la version II de la WRP RC 1/12° du pilote autrichien Roman Wolff, grand adepte de PanCars, mais aussi les versions III puis IV en novembre de cette année de sa piste 1/10° électrique Pro10 235mm. Ces dernières, maintenant disponibles commercialement en fabrication à la demande, connaissent d'ailleurs plusieurs succès en compétition aussi en Suisse qu'en France et en Autriche.

Depuis, la version II de cette PanCar 1/12° électrique a évoluée vers une version III impliquant pas mal de changements. Si la batterie reste en position longitudinale, toutes les pièces en carbone ont été redessinées. Le train avant reçoit maintenant une traverse de rigidification entre les deux demi-trains gauche et droite, et le châssis se voit renforcer par deux traverses latérales qui supportent également les deux dampers latéraux. Le train avant est toujours sourcé chez CRC (Calandra Racing Concepts), mais maintenant les paliers gauche et support moteur le sont chez Roche RC. La suspension arrière reste traditionnelle avec deux biellettes latérales et un pion central glissant, des inserts permettant toutefois de régler le centre de roulis à l'arrière.

Roman Wolff s'est adjoint pour piloter son auto les services de Renato Isler, qui n'est pas un inconnu puisqu'il est champion notamment suisse 2022 en catégorie Touring Car Modified. Il effectuait ici sa première course en catégorie PanCar 1/12° électrique, avec succès puisqu'il a fini second des qualifications et a remporté la finale A.

L'auto de Renato est propulsée par un moteur Trinity RevTech X-Factor 13.5T régulé par un contrôleur Hobbywing Xerun X10 Pro 1S, et carrossée avec une Protoform AMR, une carrosserie est sortie en 2009 et qui n'a pas pris une ride. La partie radiocommande est confiée à Sanwa et le servo est un Sanwa PGS-HR Mini SXR. Les batteries employées sont des IP Intellect LiPo HV de 8800 mAh.

Cette auto (ainsi que de la suivante dans cet reportage) a fait l'objet d'une page de présentation dédiée.

La WRP RC 1/12° version IV de Roman Wolff.

Roman Wolff, le concepteur de ces autos, testait quant à lui de nouvelles pièces qui pourraient constituer la quatrième évolution de cette auto. Sur celle-ci, les biellettes de la suspension arrière sont ancrées au châssis sous le dessous des longerons latéraux du châssis et au pod arrière par l'intermédiaire d'un réhausseur. Le but de cette opération est d'affiner le châssis pour qu'il frotte moins le sol dans les forts appuis tout en conservant lesdites biellettes à la même hauteur.

Sur certaines photos ci-dessous, la présence d'une rondelle pourrait laisser penser à l'utilisation d'un différentiel. Cependant on voit clairement sur d'autres qu'il ne peut s'agir que d'un spool. Malheureusement, je n'ai vu ce détail qu'après examen des photos, mais il y a fort à parier qu'il s'agisse d'un montage modifié pour avoir un guidage amélioré de la couronne.

L'auto de Roman est équipée d'un moteur brushless Hobbywing Xerun V10 G4 13.5T régulé par un contrôleur Xerun X10 Pro 1S de la même marque, et carrossée avec une Protoform AMR. La partie radiocommande est de marque Sanwa et le servo est un Sanwa PGS-HR Mini SXR. Les batteries employées sont des IP Intellect LiPo HV de 8800 mAh.

La Schumacher Eclipse 3 de Sergio Pestana Ramos.

La Schumacher Eclipse 3 de Sergio Pestana Ramos est propulsée par un moteur brushless Hobbywing Xerun V10 G4 13.5T régulé par un contrôleur Xerun X10 Pro 1S de la même marque. La partie radiocommande est confiée à FlySky Noble et le servo est probablement un Sanwa PGS-HR Mini SXR. Les batteries sont des IP Intellect LiPo HV de 8200 mAh.

La Team Xray X12'22 d'Abel Martinez.

La Team Xray X12'22, sensiblement d'origine, est motorisé par un moteur Orca Blitreme 2 13.5T régulé par un contrôleur Oe101 1S de la même marque. Les batteries sont d'origine IP Intellect et le servo de direction est un HDPower M9.

La Team Xray X12'23 de Jean-Philippe Michel.

La Team Xray X12'23 de Jean-Philippe Michel, qui troisième de la finale A, est équipée d'un moteur Hobbywing Xerun V10 G3 13.5t régulé par un contrôleur XR10 Pro 1S de chez Hobbywing également, alimenté par des batteries IP Intellect 8200mAh 1S. Le servo de direction est un Savöx, dont la partie couleur orange a été recouverte d'un film autocollant au motif carbone (tout comme la puce de comptage), et la radiocommande d'origine Futaba.

La Awesomatix A12 de Goran Eres.

Goran Eres, grand passionné des catégories PanCar, roulait ici avec une Awesomatix A12. On remarquera sur cette dernière l'utilisation d'une plaque de lest en laiton placé sous la batterie, d'un parechoc issu de la fabrication additive (autrement di imprimé en 3D) et de vis faisant office de butée de débattement dans les logements non occupés par les ressorts latéraux dans les pièces latérales en carbone C1203. Son auto est motorisé avec un Hobbywing Xerun V10 G4 13.5T régulé par un contrôleur Xerun X10 Pro 1S de la même marque.

La Awesomatix A12 d'Arnaud Buffat.

La Awesomatix A12 d'Arnaud Buffat présentait quelques astuces de préparation intéressantes. Comme l'auto de Goran Eres présentée ci-dessous, elle est équipée d'un parechoc issu de la fabrication additive, mais surmontée d'une petite platine en plastique qui a un double rôle, premièrement verrouiller ledit parechoc, et deuxièmement, prendre en sandwich la patine de parechoc en carbone C1204, les deux rondelles SH1.5W, la traverse de train avant C1205 (ou autres références en option) et la pièce en aluminium AM1206 par deux assemblages vis-écrou. En effet, beaucoup de possesseurs de A12 ont pu malheureusement constater que les vis d'origine SF3x10 (remplacer ici par des lus longues bien sûr) se desserrent beaucoup trop facilement de la pièce AM1206, et ce même avec du frein-filet, avec des conséquences néfastes pour la tenue de route de l'auto, mais aussi surtout pour la moquette sur laquelle elle roule. Les autos Awesomatix ont beaucoup de qualité, mais le dimensionnement et/ou l'usinage des filetages n'en font pas toujours partie.
Des vis faisant office de butée de débattement ont également été installées dans les logements non occupés par les ressorts latéraux par les ressorts latéraux dans les pièces latérales en carbone C1203.
Autres modification intéressante, les pièces latérales en carbone C1203 sont fixées au châssis principal AM1203 par des vis sans tête et des écrous, ceci afin de pouvoir tester plus rapidement différent taux de compression des ressorts latéraux en changeant les rondelles SH4.0 par de moins hautes. Les pièces P06-1 ont été remplacées par des inserts filetés métalliques.

Une suite concernant les articles sur l'Awesomatix A12 est toujours à l'agenda d'écriture, car il y a encore beaucoup, beaucoup à dire sur cette auto qui a énormément de qualités, mais aussi de défauts, ce qui, au final, la rend très attachante.

La Awesomatix A12 d'Arnaud est équipée d'un moteur brushless Rudogg RP542 13.5T et d'un contrôleur Hobbywing XR10 Pro 1S, le tout alimenté par des batteries IP-Intellect.

Résultats en catégorie Touring Car.

Benjamin Jebira s'empare de la pôle dans la catégorie Touring Car. Cédric Ansermoz, pas très loin du leader, est second, suivi de Vincent Cavard.

Benjamin remporte deux manches de finale sur trois et remporte la finale A aux points. Vincent, qui a gagné la première manche et est arrivé second à la deuxième, décroche la seconde place sur le podium. Cédric, qui a fini deux puis trois dans les deux dernières manches, monte sur la troisième marche du podium.

Paul Franceschi gagne la finale B devant Samuel Laurent et Dino Cilidonio.

Cristobal Santos remporte la finale C devant Marc Camporini et Xavier Colmagne.

La finale D est remportée par Guido von Matt suivi de Raffaele Tolotta et Théo Morand.

La finale E est remportée par Anthony Joye suivi de Sébastien Ryser et Sergio Dos Santos.

La finale F l'est par Ethan Gandolfi et Adriano Tolotta.

Finale

Position

Catégorie

Pilote

Total
points

Points
par manches

Châssis

A

1

TC 17.5 Open

Benjamin Jebira

2

2:1, 3:1 [1:4]

Team XRay T4 2021

A

2

TC 17.5 Open

Vincent Cavard

3

1:1, 2:2 [3:7]

Awesomatix A800 MMX

A

3

TC 17.5 Open

Cédric Ansermoz

5

3:2, 2:3 [1:8]

Awesomatix A800 MMX

A

4

TC 17.5 Open

Jean Hannecart

7

1:2, 2:5 [3:5]

Awesomatix A800 MMX

A

5

TC 17.5 Open

Florent Denervaud

7

3:3, 2:4 [1:7]

Mugen Seiki MTC2

A

6

TC 17.5 Open

Sébastien Leuenberger

9

1:3, 3:6 [2:7]

Mugen Seiki MTC2

A

7

TC 17.5 Open

Julien Jost

10

3:4, 2:6 [1:6]

Schumacher Mi8

A

8

TC 17.5 Open

Non-Merens Haupt

13

1:5, 3:8 [2:8]

Team Xray X4 2023

B

9

TC 17.5 Open

Paul Franceschi

2

1:1, 2:1 [3:3]

TTech Predator DTM

B

10

TC 17.5 Open

Samuel Laurent

4

3:1, 2:3 [1:8]

/

B

11

TC 17.5 Open

Dino Cilidonio

4

2:2, 3:2 [1:3]

Team Xray X4 2023

B

12

TC 17.5 Open

Gaël Favez

7

1:2, 2:5 [3:6]

Team Xray X4 2023

B

13

TC 17.5 Open

Paulo Rodrigues

8

2:4, 3:4 [1:4]

Team Xray X4 2023

B

14

TC 17.5 Open

Cédric Pellet

11

3:5, 2:6 [1:7]

/

B

15

TC 17.5 Open

Phileas Bourquard

13

1:5, 3:8 [2:8]

Team Xray X4 2023

B

16

TC 17.5 Open

Pascalino Agostinelli E

13

1:6, 2:7 [3:7]

/

C

17

TC 17.5 Open

Cristobal Santos

2

2:1, 3:1 [1:2]

ARC A10

C

18

TC 17.5 Open

Marc Camporini

3

1:1, 2:2 [3:2]

Xray T4 2021

C

19

TC 17.5 Open

Xavier Colmagne

6

1:3, 3:3 [2:8]

Xpress Arrow AT1

C

20

TC 17.5 Open

Georges Camicas-Aycardi

7

2:3, 1:4 [3:4]

Tamiya TRF420X

C

21

TC 17.5 Open

Didier Genoud

9

2:4, 1:5 [3:5]

Team Xray X4 2023

C

22

TC 17.5 Open

Jérôme Colas

11

2:5, 1:6 [3:6]

Team XRay T4

C

23

TC 17.5 Open

Nicolas Crausaz

13

2:6, 1:7 [3:9]

Mugen Seiki MTC2

C

24

TC 17.5 Open

Cédric Courant

14

3:7, 2:7 [1:8]

Yokomo BD10

D

25

TC 17.5 Open

Guido von Matt

2

3:1, 1:1 [2:1]

Infinity IF14-2

D

26

TC 17.5 Open

Raffaele Tolotta

4

1:2, 2:2 [3:9]

Schumacher Mi8

D

27

TC 17.5 Open

Théo Morand

6

2:3, 1:3 [3:4]

Team Xray

D

28

TC 17.5 Open

Dani Caiazza

8

3:3, 2:5 [1:6]

ARC R11

D

29

TC 17.5 Open

Kylian Mooser

9

3:2, 1:7 [2:7]

ARC A10

D

30

TC 17.5 Open

Alex Carusi

9

2:4, 3:5 [1:5]

Team XRay T4 2021

D

31

TC 17.5 Open

Steve Joye

10

1:4, 2:6 [3:7]

Team XRay T4

D

32

TC 17.5 Open

Pascal Carlucci

14

3:6, 1:8 [2:8]

HPI PRo5

E

33

TC 17.5 Open

Anthony Joye

2

2:1, 1:1 [3:1]

Team XRay T4

E

34

TC 17.5 Open

Sébastien Ryser

4

2:2, 1:2 [3:5]

Serpent X20 2021

E

35

TC 17.5 Open

Sergio Dos Santos

5

3:2, 1:3 [2:4]

Serpent X20 2020

E

36

TC 17.5 Open

Luigi Ciancio

7

2:3, 3:4 [1:6]

Team Xray X4 2023

E

37

TC 17.5 Open

Fabian Bacchetti

7

3:3, 1:4 [2:6]

Tamiya TT-02

E

38

TC 17.5 Open

Julien Gandolfi

10

2:5, 1:5 [3:6]

Team XRay T4

F

39

TC 17.5 Open

Ethan Gandolfi

2

3:1, 1:1 [2:1]

Team XRay T4

F

40

TC 17.5 Open

Adriano Tolotta

4

2:2, 1:2 [3:2]

Kyosho Fazer Mk2

Résultats en catégorie Pan Car 1/12°.

Bastien de Marco, qui avait gagné la finale A de la manche précédente en catégorie Pan Car 1/12°, décroche la pôle-position et signe également le meilleur temps au tour de la journée. Renato Isler se montre aussi très rapide et décroche la seconde place, suivi de Cham Dassanayake très rapide aussi.

En finale, Renato s'avère encore plus véloce qu'en qualification et remporte les trois manches de finale. Derrière, plusieurs pilotes peuvent prétendre monter sur le podium aux côtés de Renato, mais c'est au Cham et Jean-Philippe Michel qui décrocheront les deuxième et troisième positions.

Laurent Maggi remporte une finale B également très disputée devant Vincent Goublaire et Goran Eres.

Finale

Position

Catégorie

Pilote

Total
points

Points
par manches

Châssis

A

1

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Renato Isler

2

3:1, 2:1 [1:1]

WRP 12 III

A

2

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Cham Dassanayake

4

2:2, 3:2 [1:4]

/

A

3

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Jean-Philippe Michel

5

1:2, 3:3 [2:7]

Team XRay X12 2023

A

4

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Arnaud Buffat

6

2:3, 1:3 [3:5]

Awesomatix A12

A

5

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Markus Schneider

9

3:4, 2:5 [1:8]

/

A

6

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Michael Gilliand

9

2:4, 1:5 [3:6]

Roche P12 Evo2

A

7

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Abel Martinez

12

2:6, 1:6 [3:7]

Team XRay X12 2022

A

8

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Bastien De Marco

15

1:7, 2:8 [3:9]

Awesomatix A12

B

9

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Laurent Maggi

2

1:1, 3:1 [2:5]

Team XRay X12 2021

B

10

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Vincent Goublaire

4

2:1, 1:3 [3:3]

Team XRay X12 2022

B

11

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Goran Eres

4

1:2, 2:2 [3:2]

Awesomatix A12

B

12

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Sergio Pestana Ramos

7

2:3, 3:4 [1:5]

Schumacher Eclipse 3

B

13

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Roman Wolff

9

2:4, 3:5 [1:6]

WRP 12 III

B

14

Piste 1/12° 13.5 Blinky

Francisco Chao

10

1:4, 3:6 [2:6]

Team XRay X12 2019

Résultats en catégorie Formule 1.

Julien Jost signe la pôle position en s'avérant le plus rapide dans chacune des trois manches de qualification. Chrigu Baeriswyl se glisse à la seconde position, juste devant Jean Hannecart, qui avait remporté la finale A de la précédente manche.

En finale, Julien, incontestablement très à l'aise avec son auto sur ce circuit très technique, remporte facilement les trois manches de finale et monte donc logiquement sur la première marche du podium. Chrigu sécurise deux deuxièmes places et s'assure donc aux points la seconde place à l'arrivée. Jean, avec une deuxième et une troisième places, est troisième sur le podium.

Finale

Position

Catégorie

Pilote

Total
points

Points
par manches

Châssis

A

1

Formule 1

Julien Jost

2

2:1, 3:1 [1:1]

Schumacher Icon 2

A

2

Formule 1

Chrigu Baeriswyl

4

1:2, 2:2 [3:4]

Team XRay X1 2023

A

3

Formule 1

Jean Hannecart

5

3:2, 2:3 [1:4]

Yokomo YR10F

A

4

Formule 1

Antoine Dubois

6

3:3, 1:3 [2:4]

Team XRay X1 2023

A

5

Formule 1

Marc Noth

10

3:5, 2:5 [1:5]

Exotek Racing F1 Ultra

A

6

Formule 1

Alex Carusi

13

3:6, 2:7 [1:8]

Team XRay X1

A

7

Formule 1

Olivier Dubois

13

2:6, 3:7 [1:7]

Team XRay X1 2023

A

8

Formule 1

Steve Joye

14

1:6, 3:8 [2:8]

Team XRay X1

A

9

Formule 1

Erwin Degros

18

1:9, 3:9 [2:11]

Team XRay X1

A

10

Formule 1

Guido von Matt

21

1:10, 3:11 [2:11]

Carisma CRF-1

En savoir plus:

Texte: Georges.
Photos: Georges.